La compréhension n’est pas une condition au droit à l’existence et à la différence

0
20
Se sentir incompris laisse émerger une croyance qui est celle de croire que pour se sentir aimé et accepté il nous faut être compris.
L’incompréhension vient de la différence et par opposition la compréhension vient de la ressemblance.
La surenchère de l’incompréhension anime beaucoup d’échanges, de débats,  de désaccords et de conflits croyant qu’il faut que tout le monde tombe d’accord pour arriver à avancer, à s’entendre. Illusion.
Par définition, tout ce qui sort du champs de la normalité de chacun est perçu comme une différence.
Nous sommes uniques et nous aimons le savoir. Cela est rassurant dans un sens.
Ce qui est difficile à vivre c’est l’intolérance à la différence et à tout ce qui est étranger, inconnu et qui ne rentre pas dans le champ de vision de l’autre ou/et,soyons honnête, tout autant dans le nôtre.
À l’échelle de l’âme dite éveillée sa plus grande intolérance à la différence est celle de la conscience par exemple. Elle a beaucoup de mal à accepter et à comprendre que les autres ne soient pas conscients comme elle alors qu’elle est la première à souffrir de se sentir si différente et incomprise d’eux. Paradoxale la veille âme 🙂
Cette différence peut être autant inspirante et enrichissante qu’anormale, incompréhensible et source de rejet. C’est insécurisant de ressentir cela et pour le coup tout autant incompréhensible.
 A contrario, se sentir compris semble possible par la ressemblance. Avoir des points communs, être d’accord, aller dans le sens de l’autre comme il peut aller dans le nôtre, avoir des affinités, etc… va rassurer. Qui se ressemblent s’assemblent. Se sentant moins seul, mieux compris, plus reconnu, il se sentira accepté et non rejeté. Être pareil, se trouver des similitudes, se retrouver dans l’autre apaise profondément. C’est plus sécurisant. Enfin c’est ce que l’on croit.
Au-delà des ressemblances, les différences, aussi minimes soit-elles, se feront toujours ressentir car aucune âme ne se ressemble.
Et c’est avant tout dans la différence que nous apprenons le respect.
La compréhension ou l’incompréhension, l’accord ou le désaccord, la difference ou la ressemblance n’ont rien à voir avec le respect.
La compréhension ne doit pas être une condition au droit à l’existence et au respect de tout un chacun.
Ce qui semblait être la seule issue possible pour se sentir exister et reconnu va devenir une fausse croyance. L’expérience le prouvera et l’âme en touchera la limite. Insuffisant. L’autre ne lui suffit pas à garantir sa sécurité, au contraire, cela nourrit son insécurité.
L’âme aura beau tout faire pour se faire comprendre de ceux qui ne la comprennent pas et tout faire pour garder auprès d’elle ceux qui la comprennent, elle réalisera lors de son éveil spirituel sa dépendance à l’autre. Ne pas se faire rejeter par les uns et ne pas se faire abandonner par les autres.
L’âme, prenant conscience de cette dépendance verra ici l’opportunité pour elle de s’émanciper un peu plus, de gagner en autonomie, en liberté. Comprise ou incomprise la seule chose à laquelle elle veillera sera son propre respect.
Que les autres la comprennent ou pas, quelle importance ma foi!
Quelque soit le regard des autres posé sur elle, elle apprendra à se reconnaître,  s’accepter et se respecter dans son unité et dans sa différence toute seule comme une grande. Libre d’être.
La vie lui offrira encore un peu de solitude sur son chemin pour y parvenir.
Comment y arriver seule sans être seule? Comment ne plus douter de sa capacité autrement?
Quelque soit le regard extérieur, il est l’effet miroir qui possède 2 facettes, ressemblance et différence. Le monde extérieur, quelque soit sa forme, a un rôle majeur pour nous aider à nous reconnaître, nous situer, lever le voile, nous évaluer voir nos progressions, victoires, ce qui nous reste à parcourir, etc.
L’extérieur est au service de l’intérieur mais pas comme on pourrait le croire bien souvent. Il est donc utile de comprendre la fonction de l’effet miroir et apprendre à l’utiliser pour nous guider ( résonance intérieure -> méditation -> accueil -> guidance -> acte en accord/alignement avec la résonance).
Au stade de l’éveil spirituel la différence ne sera plus vraiment liée à notre couleur de peau, nos origines, notre milieu social, notre culture, notre niveau d’études, notre famille, etc…c’est souvent déjà depassé depuis longtemps.
Aujourd’hui la différence se situera à l’échelle de notre conscience, notre vision du monde et notre manière de l’interprèter. Notre système de valeur, fruit de notre histoire et de nos efforts à la sueur de nos vies, demandera à être reconnu et respecté. Notre différence est notre normalité de chaque jour et a de la valeur et au quotidien.
” Exprimer ma différence c’est exprimer ce qui me semble normal pour moi et cela ne remet pas en question la normalité et la différence de l’autre. Il y a de la place pour toutes les différences et j’ai ma place comme tout un chacun. Quand j’ose exprimer ma différence par mes actes, paroles, choix, postures je suis un effet miroir pour l’autre car je le renvoie forcement à sa propre différence et normalité. La tolérance et le respect se passeront  de compréhensions et seront de rigueur. Je suis un effet miroir pour eux comme eux le sont en permanence pour moi. Merci.”
Tout droit réservé©Adeline Ferlin- Mai 2020
La compréhension n’est pas une condition au droit à l’existence et à la différence