Guérir ne veut pas forcement dire ne plus se sentir blessé

Si quelqu’un qui compte et que tu aimes, qui te dit aussi t’aimer, si quiconque, même un inconnu te manque de respect et te blesse…toi respectes toi et fais en sorte de ne pas te blesser en acceptant qu’il te blesse, que ce soit volontaire ou non d’ailleurs.

Ce ne sera jamais facile de ne pas se sentir respecté et blessé par les autres. Personne ne peut y être insensible, indifférent et s’en « foutre ».

C’est faux et une chimère de le croire et de tenter cette fausse sagesse et ce faux détachement émotionnel. C’est une fausse guérison.
Il est normal de se sentir blessé par une flèche sur le moment. Il s’agit ici de ne plus être sa cible. C’est à nous d’y veiller et de tout faire pour.

Beaucoup pensent que guérir signifie ne plus ressentir certaines choses, ne pas/plus réagir à certaines choses face à certaines situations de la vie. Moi je pense qu’il faut savoir réagir dans le sens être conscient de la situation et agir en conséquences.
En gros il faudrait arriver à être totalement indifférent à toute sorte d’agression, danger même quand il s’agit d’une simple insulte sur la route.

Quand une personne vous insulte, vous menace, vous blesse d’une façon ou d’une autre, s’en prend à vous, il est logique de ressentir l’énergie de son agression et heureusement contrairement à ce que beaucoup pensent.
Ce sera forcément désagréable car agressif, violent à recevoir.
L’idée n’est pas ici de rien ressentir mais d’arriver à en tenir compte et de s’éloigner de toute forme d’agressivité, de danger.
Je pense que l’on se trompe sur la finalité.
Nous avons tord d’essayer de nous en foutre. Je pense que nous devons justement en tenir compte pour agir en conséquence.

Oui dans ce monde il y a du jugement, de l’intolérance, du rejet, de la méchanceté, de la manipulation, du mensonge, de l’injustice et j’en passe.

Oui cela est bien réel et c’est une conscience que nous devons tous avoir. La finalité n’est pas de les supprimer ni les éradiquer ni d’en avoir peur ni de se planquer pour les éviter mais de savoir que cela existe et d’apprendre à exister et à vivre avec et dans ce monde et dans cette disparité.
L’idée est de ne pas cesser d’être soi ni de vivre sa vie malgré cette réalité.

Oui des gens te jugeront et seront injustes avec toi, d’autres se moqueront et t’ignoreront quand certains te trahiront. Oui cela est arrivé et arrivera encore.
La guérison n’est pas de faire en sorte que cela n’arrive plus ni de créer un monde parfait et utopique où régnerait un amour divin javellisé de toutes blessures qui en soit font tâches dans ce décor où tout est beau en apparence.
Ta guérison est de comprendre qu’en soit en ne faisant plus aux autres ce que tu ne comprends plus ce qui te dépasse ce que tu trouves blessant ce qui te choquent ce qui t’énerve etc… c’est que dans le savoir tu as compris ce qui faisait mal et que tu as cessé de le faire aux autres.
Ce que tu ne comprends pas c’est pourquoi toi tu ne le fais plus et pourquoi d’autres le font encore.

Ce que tu crains c’est de revivre ces douleurs et tu en connais tellement l’intensité qu’il est hors de question de le revivre. Et tu as bien raison.

Alors n’oublies pas, n’efface jamais la mémoire et n’oublies jamais l’origine de ce qui te blesse car la vie ne te dit ps s’en mettent la main au feu tu ne te brûleras pas elle te dit de te souvenir que le feu brûle et que tu dois apprendre à ne plus y mettre ta main.
La guérison n’est pas de mettre la main au feu et ne rien ressentir mais de reconnaître le feu qui brûle et ne ps y retourner.
Elle te dit de te souvenir de ce qui blesse pour éviter des dangers et ainsi ne pas revivre ce que tu as déjà vécu.
Elle te permet de reconnaître ce qui est dangereux, blessant.
Si tu repars dans un danger et que tu souffres et que tu penses que guérir était ne pas ressentir la souffrance en revivant le même danger c’est que tu n’as pas compris selon ce que signifie guérir.

Oui tu es blessé car c’est blessant et cela tu ne peux l’empêcher.
Et c’est là où tout se joue. Écouter ce que tu ressens et ton intuition qui te parle et te dit « attention danger » sans t’affoler, partir dans tous les sens, chercher un coupable, ruminer, subir, culpabiliser ou je ne sais quoi d’autres. Je parle ici de ressentir la flèche qui blesse et de réagir à son approche, contact.
Dans le courant actuel j’observe la tendance inverse qui est de se dire : “ce n’est pas normal je suis blessé je ne suis pas guéri.”

Le plus cocasse ce sont les personnes qui vous blessent et en étant blessé vous disent que vous n’avez pas guéri et que vous devez travailler sur vous.
Et dans ce milieu il y en a beaucoup qui se cachent derrière les blessures tels des lâches.
Tout le monde blesse et est blessé à son échelle. Il y a des degrés des nuances et on ne peut les comparer.
Je pense simplement que l’on se trompe sur la guérison et ce que certains en font ou veulent nous faire croire.
Écoutes tes blessures et vas chercher en elles ce qu’elles te disent et cessent de les faire taire.
Fais-en quelque chose et quand tu es blessé arrêtes de croire que guérir c’est ne plus jamais la ressentir.
Tout n’est pas blessant mais si quelque chose l’est pour toi alors tiens en compte et agis en conséquence en évitant l’objet de ta blessure.
Si l’arme qui te blesse est la tienne alors c’est de ta responsabilité que de cesser ce mouvement envers toi-même et les autres. Si l’arme qui te blesse n’est pas tienne et te vise alors tu ne peux rien faire hormis l’éviter quand tu la détectes.

Il y a beaucoup de pièges dans le monde des blessures et de la guérison.
Et il va falloir beaucoup te faire confiance tout comme transformer tes confusion en discernement.

Adeline Ferlin, Alchimiste

Laisser un commentaire