L’intuition est toujours bonne

L’intuition est toujours bonne

L’intuition est toujours bonne, même quand nous nous trompons.

D’un point de vue de la dualité et encore dans l’ignorance de l’unité, l’âme sépare et oppose l’ombre et la lumière. Soit c’est bien, soit c’est mal.
Les lois de la dualité structurent encore son champ de sa vision.
Quand elle se trompe, elle dit que son intuition (et donc par conséquent sa connaissance) est mauvaise et inversement quand elle ne se trompe pas elle se dit que son intuition est bonne.
 
Quand elle accède à l’unité lors de son éveil spirituel, elle apprend et comprend que tout est lié, complémentaire et juste.
L’unité lui enseigne que tout est lumière et que pour grandir l’âme doit passer par l’ignorance afin d’accéder à la connaissance. La création lui révèle comment elle a fait pour grandir jusqu’alors.
Elle accepte qu’en réalité elle ne se trompe pas mais vit des leçons données par la création et que sur ce principe là son intuition est toujours bonne puisqu’il n’y a pas d’erreurs.
L’âme doit se tromper systématiquement pour avancer et évoluer.
La création guide ainsi chacun de ses enfant et donc chaque âme incarnée vers l’ombre, vers l’erreur, vers l’ignorance pour aller en extraire de la lumière, de la connaissance. Nous sommes tous guidés de la sorte.
Ce qui est acquis le reste, ce qui reste à conquérir sera forcement abordé par la vie naturellement et intuitivement…
Celui qui ne veut plus se tromper ne grandit plus d’ailleurs.
 
Le véritable travail consiste ici à réaliser que tout fonctionne parfaitement bien et que notre système de croissance naturel est ce que l’on nomme l’alchimie.
L’autre particularité pour les êtres qui vivent un éveil spirituel sera de se reconnaître seul(e) et de ne plus douter de son intuition seul(e) aussi.
Elle représente la base de connaissance de notre âme acquise si durement au fil de toutes ses incarnations ( cycle spirituel et donc éducatif de l’âme).
Notre intuition est le résultat de nos études effectuées lors de notre cycle d’apprentissage à l’échelle de l’âme.
 
Donc quand elle ne se trompe pas c’est sa part de connaissance.
Quand elle se trompe c’est sa part d’ignorance qui demande à être transformé en lumière pour grandir un peu plus.
Quand elle doute cela représente sa part de connaissance non reconnue et non légitimée.
Tous droits réservés©Adeline Ferlin-septembre 2019

Merci de partager cet article si vous le souhaitez

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Coaching en ligne

ABONNEZ VOUS pour accéder à des vidéos, un espace d'échanges en groupe, des webinaires, des ressources exclusives pour vous permettre d'avancer plus sereinement sur votre chemin.

Suivez moi sur mes réseaux

Autres articles

Pédagogie spirituelle
Adeline Ferlin

Ancré ou pas ancré?

Nous sommes tous ancrés. Nous incarnons toutes et tous la version de nous la plus développée, celle où nous sommes à notre max de notre propre évolution. C’est le point

Lire plus »