Il est faux de croire que le désaccord est source de conflit

Être en désaccord n’est pas source de conflit contrairement à ce que l’on peut croire. C’est exprimer en quoi nous sommes en accord avec nous-même, notre normalité et donc par conséquent aussi notre différence vis à vis de la normalité de l’autre. Ce qui va sonner faux chez nous va révéler notre vrai à nous. L’effet miroir inversé est un révélateur. Être en désaccord ne veut pas dire que nous sommes contre l’autre et que nous ne respectons en rien sa vérité. Il a comme nous sa normalité et donc sa liberté d’être différent, tout comme nous. 
Quand nous n’allons pas dans le sens de l’autre pour aller dans le nôtre, nous sommes souvent accusés à tord de chercher le conflit, de ne pas faire comme les autres, de mettre le bazar…de ne pas reconnaître la vérité de l’autre simplement en étant pas en accord alors que nous pouvons la reconnaître et être aussi en désaccord. Connoté négatif le désaccord est souvent mal interprété.En gros nous ne faisons rien pour que tout se passe bien, pour tomber d’accord..etc..alors que eux font tout pour ( et hop un peu de culpabilité pour faire passer la pilule).
A ce moment là, nous ressentons une injustice profonde car loin de nous cette intention là. Notre vérité devient alors un problème simplement parce qu’elle est différente de l’autre. Et oui il faut que tout aille bien et que tout se passe bien, il faut donc aussi tomber d’accord, s’entendre. Mais tomber d’accord ne veut pas dire donner raison à l’un plus qu’à l’autre. cela veut dire qu’il est important d’écouter toutes les différences et d’arriver à trouver une solution qui tiendra compte de tout le monde sans pouvoir satisfaire chaque personne à 100%. Considérer tout le monde, donner une droit à l’existence à toutes et tous même si cela nous dépasse et que l’on ne comprend pas. Ce qui compte c’est le respect pas la compréhension.
A partir de là sous l’apparence d’un compromis arrive le sacrifice car bien souvent dans la réalité quand 2 vérités différentes se font face une doit gagner. Qui se tait? Qui s’écrase? Souvent celui qui a compris que cela ne servait à rien de se battre car il est impuissant face au besoin de l’autre d’avoir raison.
 
Beaucoup de personnes fuient le conflit et choisissent de s’écraser car conscients justement de ce que cela implique.
Dans un monde qui prône le respect, les droits de l’Homme et de la différence, comment exprimer sa différence sans que l’autre pense que nous sommes contre lui.
 
Soit l’un ou l’autre. A partir du moment où nous sommes pareils, identiques et d’accord alors tout va bien. Alors forcement quand on exprime sa différence on peut être légitimement tenté de faire semblant d’être d’accord pour que tout se passe bien. Ressembler aux autres peut être une option pour l’âme pensant qu’ainsi elle évitera les problèmes, le rejet et les procès d’intention à son égard. Bilan: par peur du rejet des autres, elle se rejette. Qu’est-ce qui est le plus douloureux? Le rejet des autres ou le sien?
Adeline Ferlin, guide spirituel, auteure.
Tout droit réservé ©Adeline Ferlin- Septembre 2021
You are currently viewing Il est faux de croire que le désaccord est source de conflit