Ma coquille de protection

0

 

Plus l’âme s’incarne, plus elle est confrontée à la dualité, à l’opposée de sa nature véritable. Plus elle se frotte et se pique à ce qu’elle n’est pas plus elle se révèle à sa sensibilité, son système de valeur, à ce qu’elle est depuis ses origines, à ses racines. Pleine lumière sera faite sur elle. Le temps est son allié. La somme de ses incarnations représente l’ensemble de son initiation spirituelle, celle de prendre pleinement conscience et d’incarner ce qu’elle a toujours été, l’amour pour lui apporter un jour la paix intérieure. La vivre et enfin la goûter pleinement. Se libérer du regard des autres est la dernière étape à ce parcours de combattant.

Plus elle explore ce monde moins elle le comprend. Plus elle revient à son unité moins elle comprend la dualité. Plus elle s’approche de la lumière moins elle accepte l’ombre. Elle ne sait pas encore que l’ombre a été au service de sa propre lumière. Elle ne la voit pas comme son alliée ni son complètement mais bel et bien comme son ennemi, celui qui lui veut du mal et va à l’encontre de sa lumière. Quand on voit les choses ainsi il est normal de vouloir s’en protéger.

Face à cette opposition le conflit s’installe, l’injustice grandit, l’incompréhension prend place et la tristesse  l’envahit devant tant de souffrance et d’impuissance. “Je ne peux rien faire, je suis impuissante”.

Pour protéger sa lumière de l’ombre, elle va s’aligner à elle et abandonner sans s’en rendre réellement compte sa propre lumière.

L’âme a bien grandit, elle connait parfaitement ce monde, elle en a exploré toutes les facettes, tous les contours, toutes les limites. Elle ne voit plus d’issue. La dualité a été explorée sous toutes ses coutures sans en comprendre véritablement le sens et son utilité. Elle est si fatiguée.( lien article “Je suis si fatiguéé))

Elle ne comprend pas pourquoi elle est là, ne se sent pas appartenir à ce monde. C’est pourquoi elle commence à chercher pourquoi tout cela? A quoi bon? C’est exactement ce qu’on attend d’elle: chercher à savoir et à donner du sens à tout cela.

Quand elle se réincarne à ce stade là elle ne veut plus revenir. Elle a de fortes résistances à ce retour. C’est un retour douloureux, injuste pour elle. Elle ne se sent pas écoutée, entendue et elle qui veut juste être en paix, que tout soit simple, glisse sait très bien qu’en se réincarnant et face à ses épreuves qu’elle n’y est pas encore. La difficulté va être une question de survie. Comment survivre ici bas en tenant compte de cette réalité, dualité qu’elle connaît bien?

Connaissant parfaitement ce monde, elle sait que ici règne l’ignorance, l’ombre, le jugement, le rejet, la violence, la cruauté, la manipulation, le mensonge, la peur, le mal, la trahison, l’injustice…toute forme de dualité, de conditionnel à être aimé.

Elle a beau savoir que l’amour, la beauté, la légèreté, la douceur, la tendresse, la tolérance, le courage, la bienveillance, le respect, l’acceptation de l’autre, la vérité existent…mais  cela ne suffit plus à la convaincre. A ce stade de son cycle initiatique, elle pense que cela ne suffit pas ou plus pour que le mal disparaisse ( l’amour n’est pas plus fort que tout). Pour elle elle a déjà tout essayé, tout donné pour y arriver mais en vain. A quoi bon? Alors elle ne comprend pas pourquoi elle revient et comment elle va bien pourvoir faire pour survivre.

Elle ne sait pas comment se protéger de tout cela. Elle ne s’en sent pas capable. Elle est pleine de doutes, de paradoxes, elle ne sait plus. Elle doit quand même survivre car elle est bien là et naturellement elle va choisir de s’aligner aux autres plutôt qu’à elle-même. Elle ne veut pas subir, ni vivre ou plutôt revivre ce qu’elle a déjà connu par son passé.

Elle veut juste être aimée, acceptée, comprise, respectée, protégée, ne plus être seule, soutenue…elle n’a pas peur de quelque chose qu’elle ne connaît pas. Au contraire elle ne sait pas comment se défendre face à quelque chose qu’elle connaît bien, même très bien. Ici l’âme réagit face à du connu et non l’inconnu.

Du coup elle va mettre en place un système de survie “temporaire” pour se protéger au mieux et essayer de s’en sortir tant bien que mal.

Quelque soit ses choix de protection et le comportement adopté par l’âme à certains moments, ce qu’il faut comprendre c’est qu’elle fait de son mieux avec ce qu’elle a à ce moment là. Il est ici essentiel de se réconcilier avec cela. ce n’est pas une question d’ego mais d’âme qui cherche à se protéger. Il est important de voir les choses autrement et de cesser de les blâmer ( âme et ego c’est pareil) car cela suggérerait de remettre en question ce qui lui a permis malgré tout de survivre jusqu’alors dans ce monde. Il fallait en toucher les limites pour aller chercher quelque chose de plus haut, de plus grand: l’amour de soi.

En attendant cette prise de conscience, elle devient alors l’esclave des croyances, de l’ignorance et du niveau de conscience des autres. Elle s’adapte et s’aligne aux autres.

Elle sait très bien que dans ce monde on juge, on déforme la réalité et la vérité, que l’on interprète et passe son temps à ne pas comprendre l’autre. Elle sait que l’intolérance règne en maître et que le conflit existe. Elle se sent seule face à la “masse collective”. Elle se sent seule contre tous, pas soutenue et se dit que la seule façon de survivre c’est de s’aligner à sa façon aux autres.

Peut-être que comme cela, en leur donna ce qu’ils veulent ils m’aimeront, même un peu…Elle ne réalise pas encore qu’en agissant ainsi elle s’abandonne, se rejette, se trahie et crée sa propre injustice envers elle-même. Elle pense réellement je le répète à ce moment là  que c’est la seule solution, issue pour survivre et échapper à tout cela.

Elle n’a cesse d’essayer de faire en sorte qu’on ne croit pas des choses fausses sur elle et qu’elle est du “mauvais côté”.

Peine perdue. Dans la répétition et avec le temps, elle s’épuise.  Ses ressources énergétiques lui servent à lutter. Elle ne cesse d’être attentive au regard des autres, à ce qu’ils vont penser, dire, imaginer et croire sur elle.

L’attitude de l’âme face à cet instinct de survie varie en fonction de qui elle est. Il y a autant d’exemples que d’âmes. Même si dans la matière la façon de l’exprimer, de l’incarner est propre à chacun et diffère, il est important de noter qu’à ce stade là l’âme est face à une difficulté qui est est nourrie par le même besoin: survivre toute en sachant que sans amour on ne survit pas dans ce monde.

Alors elle fera tout pour recevoir de l’amour. Quitte à se fourvoyer, à insister, à se prendre des murs, à se faire mal…elle veut juste être reconnue, aimée, respectée. Elle ne s’en rend pas compte à ce moment là mais ce qu’elle veut c’est être aimé inconditionnellement. Alors face à la réalité de la dualité, face aux croyances des autres comment survivre? Comment faire pour recevoir cet amour?

Alors l’âme fait de son mieux, comme elle peut.

Elle va lutter jusqu’à épuisement, jusqu’à n’en plus pouvoir. Elle va toucher les limites de son propre système de survie. Malgré tous ses efforts les autres ne l’aiment pas plus, cela ne change rien. Elle ne se sent pas plus aimée. Au contraire. Elle souffre encore plus.

L’injustice est à son apogée. Elle veut que tout cesse. Elle attend souvent que les autres changent et évoluent pour oser être elle. Ce temps là ne vient pas. Elle a tout fait pour être aimable, elle se sent toujours aussi seule, aussi triste, aussi abandonnée, inexistante, pas importante, pas reconnue, pas soutenue…et surtout très seule.

Force est de constater que si elle veut survivre elle va devoir se débrouiller toute seule et ne compter que sur elle-même.

Elle va devoir s’aimer inconditionnellement toute seule.

Alors quand elle arrive à ce stade, c’est souvent une question de vie ou de mort intérieure pour elle. Elle a touché les limites de son système de survie “intérimaire”, “intermédiaire”pour elle. Elle doit trouver une autre solution.

La création a tout fait pour la préparer à ce moment, pour atteindre ce moment là. L’éveil spirituel arrive le plus souvent et naturellement à ce moment là.

La création va lui apporter son amour, son soutien, sa guidance pour lui faire comprendre que la seule véritable façon de survivre durablement dans ce monde est l’amour de soi. Qu’il sera nécessaire d’apprendre à recevoir de soi même.

Elle seule connaît parfaitement ce dont elle a besoin, ce qu’elle a besoin de recevoir pour atteindre cet état auquel elle aspire tant, l’état de paix intérieure.

“Cher enfant, donnes toi ce dont tu as besoin. entends que ce que tu vis ici bas est un enseignement qui te permettra d’accéder à la connaissance, la maîtrise de l’amour qui te remplira et te rendra la liberté. Libères toi des croyances qui ne t’appartiennent pas et n’abandonnes plus ta lumière, ta connaissance, ta vérité. Elle est le fruit de tout ton travail accompli. Mon enfant, chéris toi et n’oublis pas que tu es venu reprendre ta place, celle qui te revient de plein droit. N’attend spas qu’on te la donne, restitue. N’attends rien des autres mais uniquement de toi-même. Tu es venu chercher la liberté absolue d’être toi. Tu es venu rétablir la justice en toi et t’apporter ce que personne peut te donner. Tu es venu apprendre le véritable don de toi. Ta meilleure défense est de ne pas douter de qui tu es, de te reconnaître à ta juste valeur, malgré les fausses croyances sur toi. Alors ne te juges plus mais si on te juge, ne te rejettes plus même si on te rejette, ne te trahie plus même si on trahie ton coeur, ta confiance. sois fidèle à toi et soutiens toi tout seul à chaque instant. Oui tu dois y arriver seul car c’est ainsi que tu lèveras le doute sur ta capacité à y arriver seul justement. C’est un dépassement pour toi. La solitude spirituelle est la meilleure solution pour toi de te prouver que tu peux y arriver et de lever ce doute. Comment faire autrement? J’ai conscience que tu connais la solitude et que te mettre face à cette nouvelle difficulté peut te sembler insupportable voir insurmontable. J’entends que tu n’as plus envie. Je sais par quoi tu es passé et que tu ne veux plus être seule. Pourtant c’est grâce à elle, la solitude, que tu ne te sentiras plus seule”.

Adeline Ferlin

Tous droits réservés©Adeline Ferlin-mai-2019

Ma coquille de protection
Fermer le menu

error: Content is protected !!