Quand l’âme abandonne, elle démissionne de l’amour

0

Après tant d’efforts, de travail, d’exploration, tu as tout exploré de la dualité, chaque recoin, chaque parcelle, chaque particule, chaque millimètre…tu es passé par tous tes états d’âme, tu y as tellement cru…jusqu’au bout tu as tout donné, tout tenté, tout expérimenté, tout fait pour lutter contre l’ombre et défendre la lumière. Tu as tout fait pour la justice. Quel parcours, quel combat, quel engagement. Que d’énergie déployée, de rage, de persévérance…même quand plus personne n’y croyait tu y croyais. Que de difficultés endurées pour porter ta foi et brandir l’épée pour la victoire, celle de l’amour. Ta foi est grande.

Ta peine l’est tout autant quand tu réalises que tu ne peux pas lutter contre l’injustice. Tu es impuissant sur le chemin des autres, l’ignorance ou ce que certains appellent l’ombre. Tu n’as pas ce pouvoir là.

Tu as le pouvoir de l’alchimie, de la complémentarité et non celui de l’opposition.

Il est alors normal de douter, de remettre en question toutes ses capacités d’aimer et d’oeuvrer dans ce sens, de se sentir alors inutile et ne pas trouver de sens à l’existence, d’avoir envie d’abandonner…”A quoi bon la lumière et l’amour si cela ne sert à rien.”

Tu pensais être là pour rendre et rétablir la justice. Tu te battais pour tes valeurs, tes principes, la lumière et l’amour et les autres…Et pourtant, après tant de vies et à travers le temps force a été de constater que la dualité, l’injustice, la souffrance existent toujours, encore et encore…tu as la sensation d’avoir tout essayé..mais en vain. Le mal est plus fort et a eut raison de toi. Tu es dans le bien, tu te sens bienveillant et pourtant on s’en prend à toi. Tu ne comprends pas pourquoi, cela te désole, t’exaspère, t’irrite au lus haut point, te met en colère, te dépasse, et te rend profondément triste. Ta quête n’a plus de sens  et perd de sa saveur. Ta flamme intérieure n’y voit plus d’intérêt, diminue. Ton coeur n’a plus envie. Tu te sens alors mourir. Tu ne veux plus revenir ici sur Terre. C’est terminé, fini. Tu démissionnes de ta mission, tu abandonnes l’épée, l’amour.

Tu crois que tu vas trouver la paix en quittant le terrain. Tu intentionnes ta paix. Et quand tu intentionnes cela, la création va te donner les moyens de l’atteindre.

Revenir, te réincarner sera nécessaire pour l’atteindre. Et ce n’est pas en démissionnant que tu vas y arriver.

Malgré l’abandon et le refus de revenir tu es là et tu ne comprends pas pourquoi. Pour trouver la paix justement.

Te voilà grand maintenant et prêt à entendre la vérité.
Il est normal qu’à ce stade d’évolution, dans le programme éducatif de l’âme tu puisses te sentir seul, triste, abandonné de tous, non soutenu, incompris, ni accueilli et aimé tel que tu es. Reconnaître ta différence et aimer inconditionnellement cette différence ( ton unité) sera  la mission de cette vie. Ce n’est pas la mission des autres.

A ce stade tu incarnes une forme de paradoxe qui te divise. Ton coeur balance. Tu es autant touché par ce monde que tu aimes et que tu détestes. Tu as autant perdu la foi que tu as de l’espoir. Tu aimerais ne rien ressentir, ne rien savoir, ne pas te sentir concerné mais cela t’est impossible. C’est plus fort que toi…la force de l’amour jaillit en toi, te pousse et tu adores cela en même temps. Tu vois le beau et le laid, l’amour et la haine, l’ombre et la lumière. Tu les vois parfaitement tous les deux mais tu n’arrives pas à les assembler. Ils ne sont pas compatibles.

Ce paradoxe te déchire et te sépare de toi.

Pourtant ce monde est ton Maître en Amour, il est ton Enseignant et te donne en t’offrant un chemin de vie parfait pour toi. C’est le plus beau don que la création puisse t’offrir pour t’élever à l’Amour. Ta mère qui est la Terre et donc le lieu de ton incarnation t’offre tout ce dont tu as besoin dans la matière chaque jour qui passe pour te nourrir d’expériences qui te font grandir.

Tu te sens tant partagé, divisé…entre la terre et le ciel, l’humain et le divin, la foi et le doute, le bien et le mal. Les 2 règnent en toi. Tu n’as pas à choisir. Les 2 existent en toi et cela s’explique par ton parcours, ton histoire, ton chemin d’âme, ton cursus spirituel. Ces 2 vérités ne sont pas opposées. Elles sont en réalité complémentaires.

Tu es venu trouver la clé, le lien, le liant, l’alchimie naturelle entre les 2. C’est cela accéder à l’unité.

Toutes tes vérités, aussi opposées et paradoxales sont tiennes et ont du sens quand on sait les assembler. Tu es venu apprendre à le faire. Tu as toutes les ressources pour.

Pourtant tu ne veux plus, tu n’en peux plus, te voilà épuisé. Ne pas trouver d’utilité à son existence est difficile, douloureux.

Tu ne savais pas que lutter et se battre contre “l’ombre” c’est aussi se battre contre “la lumière”. Tu ne pouvais pas le savoir. C’est seulement en se trompant que maintenant tu sais. Comment accéder autrement à la connaissance?

Quand tu as mené ton ultime combat, tu as perdu face à la dualité. Pour toi, l’ombre a eut raison de la lumière.

Face à cet échec tu as remis en question non pas ta façon d’aborder ta mission mais toutes tes capacités, fruit de l’ensemble de tes études, de ton travail, efforts, vies…

Tu as jeté ton épée qui symbolise ici ta lumière, ta connaissance. C’est à ce moment là que tu as abandonné, baissé les bras et cessé d’y croire. Vient alors en toi un trop plein, une saturation, un mélange explosif , un patchwork émotionnel, un tsunami intérieur …”Stop cela suffit, j’arrête je n’en peux plus, c’est trop…je n’y arrive pas, cela ne sert à rien, je ne suis pas assez fort…je ne suis pas à la hauteur, je trouve cela injuste je suis en colère…je les hais tous, ils ne comprennent rien…fichez moi la paix, débrouillez vous sans moi…je ne mérite pas l’amour car je n’en  suis pas digne, je ne suis pas capable de remplir ma mission, je ne suis pas assez fort, je ne sais pas me défendre, je suis incapable, je suis en échec…que cela cesse je n’en peux plus…fichez moi la paix.STOP”

Perte de confiance totale ou partielle, doute sur tes aptitudes, capacités, intuition, coeur, amour, lumière…
Fatigué, usé par tant d’efforts, de travail, d’implication, de tout ce que cela t’a demandé tout au long de ton cycle spirituel (enseignement de l’âme = total des incarnations) ce fût la goutte d’eau de trop. C’est la Rupture.

C’est exactement ce qui est recherché par la création: la rupture avec la dualité. Oui il faut en passer par là pour comprendre et aller vers l’unité.

Entends donc que même si tu ne comprends pas tout encore, tu  es ici pour revoir ta copie sur ta mission car la clé est là: aborder ta mission non plus dans la dualité mais cette fois ci dans l’unité.

  • Tu devais vivre ta mission dans la dualité, en vivre les conséquences et abandonner.
  • Tu devais te sentir triste, abandonné, non soutenu, non accueilli et non reconnu.
  • Tu devais avoir envie que tout cela cesse et de trouver enfin la paix…Tout ce que tu ressens, vis tu devais le vivre.
  • C’est ta matière première, ton plomb en tant qu’alchimiste pour travailler et aller chercher en toi ton or, ton propre soutien, ton propre accueil, ta propre reconnaissance.
  • Tu devais toucher les limites de la dualité et avoir envie de “mourir”, boucler ce cycle afin de respirer à nouveau l’air pur, retrouver le souffle de l’Unité et la paix que tu convoites tant.

Tout ce que tu as vécu est juste et a du sens quand on se met à l’échelle de l’âme, de son cycle spirituel et éducatif.

L’éveil spirituel te permettra justement de te mettre à l’échelle de l’âme pour entamer ce travail, sortir de ton état d’abandon, reprendre du travail, redoubler d’efforts pour continuer car seul accéder à l’unité te permettra de trouver la paix.

Tous droits réservés©Adeline Ferlin-2019

Quand l’âme abandonne, elle démissionne de l’amour
Fermer le menu

error: Content is protected !!
quis vulputate, consequat. Praesent in felis