Pourquoi les blessures existentielles?

0

 

Pourquoi les blessures existentielles?

C’est bien de les identifier, de les accueillir..mais pourquoi les vivre? Quelle est leur véritable finalité?

Les blessures existentielles sont nos leçons existentielles, celle de l’amour existentiel voir inconditionnel. I n’y a pas de condition à être. Nous avons tous un droit à l’existence. Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’on te fasse.

Comment accéder à cette connaissance, à cette évidence autrement qu’en le vivant?

Comment discerner la souffrance de l’amour, le conditionnel de l’inconditionnel autrement?

Dans son périple l’âme va expérimenter les blessures non pas pour juste connaître la souffrance mais pour prendre conscience des conséquences des actes qu’elle a commis.
C’est une question de leçon. Comment savoir discerner l’amour de ce qui n’en est pas sans le vivre? La seule façon de savoir est de le vivre soi-même. La véritable connaissance réside en cela. ce que ça fait de se sentir rejeté, humilié, trahi, d’être injustement traité et abandonné…si nous ne le vivons pas.

Je m’explique: 
avant de vivre les conséquences de nos actes nous devons poser ces actes Quand nous posons ces actes nous ne savons pas à ce moment là dans le processus “éducatif” de l’âme l’impact que cela peut faire, la souffrance que cela peut générer et provoquer chez l’autre car nous ne l’avons pas encore vécu nous même. Je te rejette mais je ne sais pas ce que cela fait d’être rejeté. Alors à mon tour je vis le rejet pour prendre conscience de ce que cela fait. Je réalise que c’est blessant et pas de l’amour. Idem pour chacune des blessures les plus connues.

J’ai parfois besoin de vivre à plusieurs reprises ces leçons pour bien les intégrer et être certain que la leçon est bien acquise et que je ne recommencerais pas. Il ne doit pas y avoir de doute. Une évidence!

A chaque coup reçu cela implique que moi-même j’en ai forcement donné avant.
Nous y passons toutes et tous, cela nous concerne tous sans exception.
Comment comprendre autrement?

Poses un acte, vis les conséquences de celui-ci à ton tour et tu comprendras.
Cela en sera de même avec des actes d’amour 

Plus nous vieillissons en tant que âme, plus nous nous élevons grâce à nos leçons. Certaines ont été particulièrement difficiles et douloureuses. Il faut parfois du temps pour s’en remettre et n’en retenir que l’essentiel. la leçon acquise sert toujours pour la prochaine fois. Rien n’est inutile. Rien ne se perd, tout se transforme. Tu t’es trompé parce que tu ne savais pas, tu vas donc apprendre et un jour tu sauras. Tu te serviras de ta leçon quand ce sera nécessaire. ta conscience te sert à cela.
Nous grandissons toujours à l’échelle de l’épreuve. Les leçons sont progressives et adaptées à notre niveau de conscience. Tu ne passes pas d’un niveau de “maternelle” à un niveau de “terminale” directement.

Puis vient l’apprentissage de la responsabilité. Tu es responsable de tes actes et tu dois apprendre à les assumer pour les transmuter et les guérir. La leçon est d’apprendre à ne pas en faire porter l’entière responsabilité à autrui. Pour le savoir tu as forcement été toi-même dans ce rôle avant. je pense que nous avons tous été un pervers avant d’en subir les conséquences après. Puis tu vas apprendre que tu ne dois pas non plus porter celles des autres. Autre leçon. C’est souvent la confusion chez les vieilles âmes. 
C’est clairement l’exemple quand nous rencontrons un(e) “pervers(e) narcissique”. C’est une vieille âme et donc un hypersensible, autant que toi. Il est blessé, autant que toi. La différence se fait en terme de “responsabilité” et de niveau de guérison.

La finalité est de comprendre qu’on ne confie jamais son bonheur à autrui et inversement. Tu es responsable de toi et de ton bonheur. Tu n’es pas responsable du bonheur d’autrui.

Donner c’est transmettre ce que l’on retient de sa propre expérience, de sa propre existence. Quand tu sais par quoi il faut passer pour t’aimer et aimer les autres ( incarner l’amour), tu dois connaître autant les effets de la blessure que les effets de l’amour. Quand tu connais les deux, tu peux les discerner et choisir. Choisir l’amour. Un jour on est prêt à faire ce choix. le moment est venu.

Et toi qu’as tu choisi?

©Adeline Ferlin- 2018

Fermer le menu

error: Content is protected !!