Le plan de l’unité et de l’âme

0
20

Le plan de l’unité est bâti sur des principes de base totalement différentes du principe de la dualité et fonctionnent selon des règles tout autant éloignées, voir totalement opposées. Et c’est le but recherché par la création.

C’est pourquoi il est important d’en comprendre les principaux contours et contenus car passer d’un plan à un autre demande de faire un saut, voir le grand écart. Il est donc essentiel d’en connaître les fondamentaux afin de s’y repérer.

Être sur le plan de l’unité, c’est ne faire qu’un avec le tout en étant en contact avec notre âme et l’amour inconditionnel qui circule en nous et autours de nous, partout…l’eau, la terre, l’arbre, le feu, le ciel, l’air, la fleur, la montagne, le soleil, la lune, les étoiles, les planètes, un papillon, un nuage, un sourire, une goutte de pluie, un escargot, l’humain…la vie est partout et nous faisons parti de ce tout.

L’âme vient du mot latin “anima” ce qui signifie “souffle, respiration”. Dimension supérieure de l’être, elle est notre part divine et est reliée au tout, à la source de toute chose. cela a toujours été ainsi.

L’âme est éternelle. Elle est l’enfant de la création et vit un véritable enseignement de l’amour inconditionnel. Elle l’est par nature mais ne le sait pas. Inconsciente de sa nature véritable elle va suivre tout un cursus initiatique grâce à ses incarnations en allant à l’école de la vie afin d’en avoir pleinement conscience et un jour le maîtriser pour l’incarner et transmettre à son tour sa connaissance.

La création la guide pour l’aider à réaliser chacun de ses pas dans l’obscurité terrestre. Tels des aveugles, elle nous guide jusqu’à recouvrer la vue ( réveil et éveil spirituel). Elle est notre lumière et nous soutient depuis le commencement. Elle ne nous a jamais abandonné même si nous l’avons tous cru à certains moments.

L’école de la vie c’est surtout l’école de l’amour pour elle. Nous apprenons à aimer sans le savoir depuis le début.

Quand nous parlons d’âme et d’unité nous parlons d’amour. Quand nous parlons de dualité, nous parlons de tout ce qui nous sépare, nous éloigne de lui alors qu’en réalité c’est grâce à elle que nous retrouvons l’unité en nous. Nous sommes pourtant à l’opposé de lui, comment arriver à le croire? A l’accepter?

La guérison spirituelle nous apporte cet enseignement là. 

Pour cela nous allons (encore) sur les bancs de l’école et à ce stade là pour l’âme il est très difficile pour elle d’accepter que ce n’est pas encore fini, qu’elle a encore un enseignement à suivre et des efforts à faire. Nous n’avons pas encore fini notre croissance. L’âme tant qu’elle est incarnée est en apprentissage.

Nous allons faire preuve d’humilité et accepter notre part d’ignorance restante. Nous allons nous pardonner celle-ci, accepter de nous être trompée puisqu’il n’y a pas d’erreurs et que tout est parfait. Nous allons écouter, entendre, intégrer, pratiquer toute notre connaissance jusqu’à connaître nos leçons, toutes nos leçons. Elles sont nos évidences. Et tant que ce ne sera pas une évidence nous réviserons, nous pratiquerons jusqu’à que ça le devienne. L’âme ne sait pas encore comment survivre dans ce monde opposé au sien. Elle ne se sent pas en sécurité et se sent seule. Elle cherche la paix, des réponses et ne veut plus souffrir. Elle se demande comment faire? LA vie va le lui enseigner en lui permettant de pratiquer non plus la séparation mais la complémentarité.

Elle ne sait pas encore voir l’unité dans la dualité. Elle la voit comme son ennemi alors qu’elle est son allié.

L’amour a ses fondamentaux et il est maître en sa discipline. Qui de mieux pour nous enseigner l’amour? C’est exactement ce qui va se passer. Nous sommes souvent loin d’imaginer que ce que signifie “aimer”.

©Adeline Ferlin- 2016