Pourquoi je dérange

0
20
Un être de lumière est un être de vérité qui dérange et cela ne ne cessera jamais.
Il aura tendance à croire que c’est parce qu’il a fait quelque chose de “mal”. Il se remettra en question, repassera et ressassera toutes les scènes, chacun de ses gestes, actes et mots pour trouver et comprendre. 
 
Il sait au fond de lui qu’il n’a rien fait de mal pourtant on lui fait croire l’inverse.
 
Il devra l’accepter et faire preuve de discernement et se réconcilier avec. Cette capacité fait partie de sa mission. 
 
Pourquoi déranger?
 
Avant-gardiste, novateur et par là créateur il pousse les murs, les limites, ce qui est figé. Il explore l’inconnu et sème des graines sur des terres encore vierges pour permettre l’évolution, ouvrir et montrer la voie, la voix….là où personne n’ose encore aller.
Difficile d’être de la lumière finalement. Quand on incarne et accepte tout de celle-ci et que notre soleil est naturellement au zénith,  il n’y a pas de malentendus. Tout est clair et il n’aime pas qu’il y ai pas des zones d’ombre car il connaît la valeur du libre arbitre.
Dire la vérité n’est pas supporté par celui qui la demande. C’est incohérent et illogique pour lui.
Son énergie et sa vibration sont le reflet exact de son état d’âme, de son niveau de conscience qui est décalé avec les autres. La différence est là. L’intolérance règne. Incompris, il se sent abandonné, seul, non soutenu et accueilli dans sa différence. Le manque de reconnaissance des autres est très violent pour lui.
Il va vite, est autonome, sûr de lui et sa vision du monde dénote. Non il ne fait jamais comme “tout le monde”. Lui-même ne comprend pas que l’on ne fasse pas comme lui tellement cela lui semble simple et évident.
Il manque lui-même de tolérance vis à vis des autres. Comme tout à chacun il a sa vison du monde et ne comprend pas que les autres ne voient pas les choses comme lui.
Il est dans sa réalité et sa normalité.
 
Il devra en prendre conscience et l’accepter. L’éveil spirituel le permet en lui proposant de se connecter à sa nature véritable, à son système de valeurs. Se reconnecter à sa différence et effectuer sa propre reconnaissance et se donner le droit à l’existence sera sa leçon.
 
Il a toujours un temps d’avance et a envie d’embarquer les autres avec lui, de les emmener, de leur montrer, de leur dire pour qu’ils voient enfin les mêmes choses que lui. 
Il se sent impuissant et malgré tous ses efforts pour leur montrer ce qui est si limpide à ses yeux il provoque souvent l’effet inverse. On ne veut pas l’écouter, on remet en question sa vérité, on ne le croit pas, on accorde pas d’importance…et il se met alors à douter. Pourtant ce qu’il propose a du sens  car il a du vécu et sait de quoi il parle. Douloureux et injuste.
 
Beaucoup ne savent pas encore ce qu’est réellement l’amour. De ce fait, beaucoup verront dans ses actes d’amour et de lumière un mouton noir. Il ne peut l’éviter. Il ne peut empêcher la croyance d’autrui sur lui. 
Son travail sera d’arriver à ne jamais douter qu’il est un mouton blanc même si tout ce qui extérieur lui laisse croire l’inverse.
 
Sa lumière naturelle éclairant tout de l’autre, son côté sombre (ignorance) comme son côté lumineux (connaissance), il constatera qu’il arrange autant que dérange.  Il tentera alors d’éteindre ou de baisser l’intensité de sa luminosité. C’est ainsi que sa flamme diminue et que l’on s’abandonne.
Il n’assume pas sa lumière car lui-même à ce moment là est dans la confusion, l’ignorance de ce qu’est véritablement la lumière et l’amour. Il devra apprendre à l’assumer.
 
Il a besoin d’accueillir celle qu’il incarne déjà sans s’en rendre compte mais qu’il n’a pas identifié comme de la lumière mais comme un défaut, un problème pour les autres. 
Plus il va lutter contre elle et donc contre lui-même, pensant éviter de déranger, plus il va s’épuiser et constatera un jour ou l’autre que malgré ses efforts il se sera pas plus accepté et aimé.
 
Il est l’aîné, celui qui s’approche de la liberté la plus absolue, celui qui est autonome et responsable, celui qui est entier et ne se cache pas, celui qui assume, celui qui est mouvement et cohérent entre ce qu’il dit et fait, celui qui est engagé….
Il met les autres face à ce qu’ils ne sont pas encore à savoir leur part d’ignorance, d’irresponsabilité, d’incohérence, de blocage, de mensonge.
Il est la goutte d’eau qui éclabousse. Quelque soit la répercussion chez les autres, positive ou négative, il ne laisse jamais indifférent. On l’aime ou le déteste ou plutôt les 2 en même temps.
 
Il devra arriver à se détacher, à faire preuve de discernement pour réussir à reprendre sa place dans ce monde sans attendre que l’autre la lui donne.
A ce stade il ne devra compter que sur lui-même. 
 
Il est là pour oser être lui. 
C’est une mission difficile qui demande beaucoup d’amour inconditionnel pour soi, d’accueil, de soutien.
Tous droits réservés©Adeline Ferlin-2019
Pourquoi je dérange