Le sentiment de honte

Comment avouer nos erreurs ?

Qui n’a jamais eu honte de prétendre être ce qu’il n’est pas, de poser des actes inavouables, de faire des choses immorales, de vouloir du mal à l’autre, le blesser pour qu’il comprenne et sente ce que toi tu vis, ta propre souffrance, d’avoir envie d’être méchant, de se venger, de se moquer, de piquer, de rejeter, de juger, d’avoir de l’aigreur, de la jalousie, de tricher, de faire semblant, de mentir, se faire passer pour quelqu’un d’autre, quelqu’un de lisse, parfait, doux et bienveillant tout le temps en étant choqué des agissements des autres? L’hypocrisie est réelle avant tout pour chacun de nous. À en écouter certains, on peut avoir l’impression qu’ils sont exemplaires, ce qui peut nous renvoyer immédiatement à nos actes immoraux qui heurtent et peuvent choquer. Comment avouer nos erreurs, nos actes pas « chouettes du tout mais du tout chouettes » même dans un monde tel que celui-ci?  Que vont-ils penser, dire ou croire si ils viennent à apprendre la vérité? Nous en avons tous.

Picto seul - pour fond gris et or

Nous avons notre conscience avec nous

Nous on sait toujours ce que l’on a fait, pensé et dit. Nous avons notre conscience avec nous. Si on venait à apprendre nos secrets et à être découvert le risque serait celui de ne plus être perçu ni vu comme  une « belle personne ». Nous savons que les gens « malveillants » ou avec des gestes « pas gentils » dans ce monde sont jugés, rejetés, condamnés, regardés de travers et diabolisés. L’estime que l’on a d’eux est revue à la baisse. On n’en veut pas ou plus. Il est tellement plus facile de regarder les autres que de se regarder soi-même. Pourtant, ils sont comme nous. Ce ne sont peut-être pas les mêmes failles, les mêmes erreurs mais peut-on comparer des failles, des vies, des histoires? Ils ne le disent pas, comme nous ne disons pas. Pas grand monde ose dire cela. Nous sommes tous pareils finalement autant dans nos failles que nos secrets bien enfouis. De temps à autre, face aux histoires des autres nous sommes outrés, affligés, choqués. Non nous ne sommes pas que des petits anges avec une auréole sur la tête. Moi je n’y crois pas. De temps à autre en fonction de ce que nous vivons, nous sommes sujets à déraper, faillir, basculer dans nos travers en agissant de façon immorale. Je ne dis pas que je cautionne mes comportements ni ceux des autres quand cela arrive. Je dis que cela arrive à tout le monde parce que cela fait aussi partie de la vie. Il est alors juste de le reconnaître, à minima avec soi-même, de les assumer et d’en faire quelque chose au service de notre évolution et non plus de notre honte.

You are currently viewing Le sentiment de honte