La culpabilité

La culpabilité

Se sentir coupable, avoir la sensation de mal faire, d’être à l’origine du mal, que c’est de sa faute. Souvent, trop souvent. Se sentir responsable du mal causé aux autres, de leur réactions et du mal qu’ils nous font…en gros c’est toujours de sa faute. La culpabilité est la conséquence d’un jugement.
Pointé du doigt, mis et remis en cause, sur le banc des accusés, attendant sa sentence.

Chercher ce que l’on a fait ou pas fait, dit ou pas dit.
S’en vouloir. Pour rien et pour tout.
Se remettre en question encore et encore. Toujours. Passer son temps à s’excuser. Refaire les scènes encore et encore.

Les procès d’intentions fausses est la blessure pour beaucoup. Le pire c’est de le penser soi-même d’où l’importance de se connaître, de savoir qui nous sommes pour faire la part des choses et sortir des confusions. Nous n’avons aucun pouvoir sur les autres, ce qu’ils pensent de nous. Nous ne pouvons agir sur leurs croyances mais nous pouvons le faire avec nous-mêmes.

Nous cherchons ce que nous avons fait de mal.

Chercher l’erreur. Penser être l’erreur.

➡️Impossible nous en faisons tous.

S’en vouloir. Se mettre la pression, s’interdire de faire la moindre erreur. Être irréprochable.
Quoique nous fassions cela ne va jamais. Le sentiment d’insatisfaite, ne pas répondre aux attentes des autres, sentir les reproches, les remarques. sentir que ce que nous sommes et faisons contrarient, blessent, heurtent et que surtout c’est de notre faute, que nous aurions dû, que nous devrions…sentir que nous ne sommes pas ce que les autres voudraient que nous soyons et s’en vouloir. Chercher à le devenir, ne pas y arriver. Ou y arriver mais encore là cela ne va pas. Jamais suffisant. Il y a toujours le petit détail qui nous rend coupable. C’est un cercle infernal et vicieux. Dans la spirale, elle nous aspire. Et nous nous perdons. Nous devons nous perdre en elle pour comprendre ce qu’elle nous enseigne.


Penser être le mal incarné et ne pas être aimable à cause de cela.
Perdre confiance en soi, se sentir nul, mauvais…se sentir dénigré, sans valeur et parfois ( même souvent) justifier l’abandon, le rejet, la trahison et l’humiliation des autres comme conséquence de nos actes. Alors s’en vouloir encore plus. S’en vouloir de culpabiliser. Des couches et des couches de culpabilité qui s’empilent.

➡️Celui qui culpabilise beaucoup est le coupable idéal pour ceux et celles qui en cherchent.

Comment se sortir de ce sentiment qui nous emprisonne?

La culpabilité est une source potentielle d’emprise. C’est une prise de risque qui demande à être vécue pour en connaître les limites et revoir sa copie.

➡️Nous sommes effectivement responsables de notre erreur mais nous ne sommes pas pour autant coupables. C’est selon moi l’enseignement de la culpabilité.

➡️Les rencontres et les situations vécues par celui qui se sent coupable sont alors cohérentes. Celui qui se sent responsable de rien ou pas grand chose a tendance à être la victime et a besoin de celui qui se sent coupable. C’est logique.
Il y a des degrés bien-sûr, c’est à nuancer.

Quelques conséquences de la culpabilité

➡️Cela a comme conséquence majeur la naissance d’un sentiment d’INJUSTICE
➡️Plus le sentiment de passer son temps à s’excuser jusqu’à s’excuser de vivre.
➡️Qui lui-même conduit au sentiment de colère 😡
➡️La flagellation. Plus on culpabilise, plus on s’en veut plus on peut se sent « nul », on s’en prend à soi, on se maltraite, malmène jusqu’à se frapper, se griffer, se torturer psychologiquement et physiquement.

➡️La perte de confiance en soi, en son intégrité, ses valeurs.

➡️La perte énergétique, on se vide, on s’affaiblit…etc.

➡️Chercher le pardon de l’autre, son indulgence, à ce qu’il nous voit comme quelqu’un de « bien »

Cela prouve aussi nos capacité à

✅Se remettre en question / Savoir reconnaître nos erreurs

✅ Savoir s’excuser, demander pardon
✅ Être responsable et mature dans le sens prendre ses responsabilités et assumer les conséquences de nos actes
✅Travailler beaucoup sur soi pour s’améliorer
✅Volonté de faire de son mieux et faire en sorte que tout se passe « bien ».

Tout est en lien avec le pardon et l’erreur.

La place de celle-ci dans nos vies, dans les regards des uns et des autres, l’intolérance et le jugement vis à vis d’elle. L’ERREUR.

Pourquoi nous trompons-nous ? C’est la vraie question.

Changer son regard sur nos erreurs amène au vrai PARDON.
✅Alors progressivement la culpabilité, cette prison que certains connaissent tant, commence à se dissiper.
👍ASSUMER ses choix et les conséquences ce ces derniers suffira.
💡TROUVER en chaque erreur l’enseignement de la vie, ce qui revient à dire en « trouver et en extraire la lumière » pour évoluer et ne pas reproduire les mêmes erreurs sera une magnifique alchimie pour transformer sa culpabilité en justice.

Adeline Ferlin

Merci de partager cet article si vous le souhaitez

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Coaching en ligne

ABONNEZ VOUS pour accéder à des vidéos, un espace d'échanges en groupe, des webinaires, des ressources exclusives pour vous permettre d'avancer plus sereinement sur votre chemin.

Suivez moi sur mes réseaux

Autres articles

Pédagogie spirituelle
Adeline Ferlin

Ancré ou pas ancré?

Nous sommes tous ancrés. Nous incarnons toutes et tous la version de nous la plus développée, celle où nous sommes à notre max de notre propre évolution. C’est le point

Lire plus »