L’âme jumelle n’est pas notre moitié

0
20
La flamme jumelle ou âme jumelle ( c’est la même chose) n’est pas notre moitié. Elle est un Tout, une Unité, une flamme à elle seule. L’âme jumelle est en réalité notre propre reflet. Elle est un effet miroir, un moyen puissant offert par la création de voir notre propre reflet, notre unité, notre Tout.  Pourquoi puissant? Car elle nous révèle TOUTE la vérité sur nous.
Nos 2 âmes n’ont pas été scindées en deux et aucun n’est divisé. La seule division qui existe est celle de la dualité et de ne pas avoir trouvé la complémentarité.
Soutenir cette version des âmes jumelles cultive une dépendance et non une indépendance.
L’âme jumelle se décrypte au sens figuré et non au sens propre ce qui explique qu’il y a beaucoup de confusions à son sujet.
Il n’est pas aisé de faire la part des choses.
Il est donc important de comprendre que l’âme jumelle est surtout lié directement au processus d’éveil spirituel et de guérison.
La rencontrer est se rencontrer. La retrouver est se retrouver. La reconnaître est se reconnaître. L’aimer inconditionnellement est s’aimer inconditionnellement.
Elle est un moyen mis au service de notre guérison. Quand nous prenons du recul, tout ce que nous vivons est finalement mis au service de notre guérison, de notre émancipation, de notre connaissance de la vie, de sa valeur, du droit à l’existence et à la différence.
Ce que je qualifie de moyen est ici sacré car il est de l’amour inconditionnel mis sur notre chemin pour nous aider à notre quête.
La vie nous donne les moyens d’accomplir notre destin, notre plan divin, en gros ce que nous sommes venus vivre, expérimenter dans chacune de nos incarnations. c’est pour cela que l’on dit que tout est juste et que le chemin est parfait. Le chemin d’une âme est l’ensemble de son parcours, de ses vies qui cumulées sont le bagage de l’âme, sa connaissance, sa lumière, son intuition.
Chaque âme, être rencontré est un moyen à notre service et nous guide vers nous-même comme nous avons aussi ce rôle pour tout ceux et celles que nous croisons. Que ce soit consciemment ou inconciemment il n’y a jamais de hasard et ce n’est jamais inutile.
Cela a toujours du sens.
Tout dépend donc de ce que nous sommes venus vivre dans cette vie.
Et quand nous sommes venus vivre notre éveil spirituel, nous allons avoir forcement avoir de moyens extérieurs à nous pour nous aider à le vivre.
L’âme jumelle en fait partie.
La finalité de l’éveil étant de se reconnecter à son âme et donc à soi, de se reconnaître à sa juste valeur, de retrouver et d’honorer sa nature véritable, de conscientiser énormément de choses sur nous, nos corps, d’assumer sa différence, de se réconcilier avec sa sensibilité, de réaliser sa dépendance affective, ses croyances limitantes et conditionnantes, son propre abandon, son exigence, sa part de connaissance et d’ignorance, ses capacités et aptitudes naturelles, de trouver du sens à sa vie et des réponses à ses questions existentielles…de s’aimer et se libérer du regard et des croyances des autres, de passer de la dualité à l’unité, d’accepter que tout est juste…etc…La vie-création va nous apporter tout ce dont nous avons besoin pour y arriver. L’âme jumelle, un pervers narcissique, l’injustice, le temps, la solitude, l’ignorance, les épreuves sont autant de moyens divers et variés pour nous aider à notre propre éveil.
Dans ce cas là précisément l’âme jumelle nous met face à nous-même  dans notre intégralité. Rien ne sera oublié. Tout sera éclairé et certaines vérités seront plus difficiles que d’autres à accepter. Il y a des vérités agréables et douces, d’autres désagréables et douloureuses. Guérir est loin d’être facile. Seule la réalité et donc la vérité nous fait grandir.
Quand nous avons la certitude de LA retrouver un jour pour fusionner avec elle, nous nous méprenons sur qui nous retrouvons et avec qui nous fusionnons: NOUS-MÊME.
Difficile de ne pas tomber dans la confusion car au début nous mélangeons systématiquement le ELLE ( âme jumelle) avec le JE (moi). C’est totalement normal et légitime.
L’âme jumelle est un super “outil” mis à notre disposition mais qui demande un minimum de maîtrise et de guidance pour mieux l’appréhender et l’utiliser.
Reconnaissons et incarnons notre propre Unité pour un jour l’incarner avec une autre Unité qui sera alors “l’âme complémentaire” qui n’est pas notre âme jumelle. Elles n’ont pas le même rôle et n’interviennent pas au même moment.
L’âme complémentaire nous fait travailler la complémentarité avec 2 Unités. C’est le programme d’après.
Le véritable sujet ici est la guérison spirituelle et non l’âme jumelle.
De plus le couple divin n’est pas réservé aux âmes jumelles mais à ceux et celles qui vivent la guérison spirituelle et qui un jour deviennent libres  en n’ayant plus besoin justement de l’autre pour se sentir Un.
L’âme jumelle n’est pas plus ÉLUE qu’une autre âme…c’est juste que celui ou celle qui vit la guérison spirituelle est amené à reprendre sa place et accomplir sa mission dans l’amour inconditionnel et en pleine conscience. C’est simplement son tour. Son moment est venue. Enfin. Il y en a eut avant et il y en aura d’autres après nous. Ce’est cela la roue de la connaissance et la transmission.
Un peu d’humilité ne fera pas de mal à ce sujet.
Cultiver ce besoin d’être un élu, d’être important et d’avoir un pouvoir de guérison et de sauveur pour les autres revêt une allure d’une âme qui a plus besoin de reconnaissance des autres qu’autre chose. Cela démontre bien que cete âme ne s’est pas encore émancipé des autres. Notre mission n’est pas de sauver le monde ni de sortir le monde de l’ombre. Notre mission est d’accepter ce monde dans son Unité et de trouver le lien alchimique entre l’ombre et la lumière.
L’unité n’est pas que la lumière, elle est l’ombre et la lumière ensemble. C’est justement un Tout.
L’ombre fait partie de l’Unité.
Nourrir chez les gens concernés par les âmes jumelles l’exclusivité du couple divin et d’appartenir à une forme d’élite en terme d’éveil, de pureté et de guérison est certes une prise de position qui se respecte comme toutes les autres mais que je ne soutiens pas.
De mon point de vue je trouve cette approche limitante et à l’opposé du processus de guérison et donc de l’unité.
D’ailleurs beaucoup ne se retrouvent pas ou plus dans cette approche.
Alors méfiance et recentrons nous sur la véritable finalité du processus.
Soyons vigilant sur le manque de maîtrise de certains qui par méconnaissance même si cela est bienveillant et part d’un bon sentiment prône cette théorie.
La seule légitimité ici est la pratique de sa propre guérison, de son émancipation totale, de sa foi absolue, de l’âme jumelle et aussi de l’âme complémentaire, de l’amour inconditionnel, du discernement et d’incarner dans la matière l’unité à son échelle.
Les personnes touchées par le processus d’éveil, de guérison spirituelle, d’âmes jumelles ont besoin de discernement dans l’accompagnement. La confusion est pourtant grande, la guérison est longue et difficile. Véritable marathon, le processus de guérison passe par différentes étapes ( que j’explique sur mon site) successives qui ont toutes du sens. L’âme jumelle a du sens quand on comprend le processus de guérison et par quoi il faut passer pour y arriver. La seule façon de le savoir est de le vivre, de l’expérimenter. La connaissance vient de là.
Pour résumer, l’âme jumelle intervient lors de l’éveil spirituel. Elle est une âme incarnée qui a un rôle précis sur notre chemin comme toutes les autres rencontres d’âmes d’ailleurs.
Elle nous révele à nous-même et nous rend ce qui nous appartient, aussi bien notre part de lumière que d’ombre. Tout y passe, tout sur nous est révélé, mis en lumière. Rien n’est laissé aux oubliettes. C’est dense et intense d’où les montagnes russes, la fatigue, etc…l’ensemble des symptômes de l’éveil spirituel. “Je suis de l’unité mais je ne le vois pas. Ma seule ignorance ici est de ne pas le reconnaître”.
Révélant notre capacité d’amour inconditionnel, elle nous met aussi face à notre sentiment profond d’abandon,  de tristesse, nos doutes, nos peurs, nos croyances et à notre forte dépendance affective. Elle nous met face à nos résistance et nous dit la vérité sur nous. Elle nous remet à notre juste place.
L’humilité est donc le pré-requis indispensable pour entamer un chemin de pleine conscience et de guérison.
Nous prenons aussi conscience de nos aspirations profondes, de nos rêves les plus grands, les plus fous ou sages et que nous avons capacité à nous sentir UN et à NOTRE PLACE. Cela prouve que nous sommes Un et à notre place sinon nous ne l’aurions pas ressentis au plus profond de nous. cela nous appartient et maintenant qe nous l’avons ressentis c’est que c’est vrai et nous voulons retrouver cet état. Grâce à elle nous réalisons aussi ce en quoi nous avons perdu espoir: l’AMOUR.
Dès que l’âme jumelle / notre miroir n’est plus là nous doutons. Nous réalisons alors que nous avons besoin de l’autre pour y arriver, du miroir et que nous ne sommes pas libres car cependant de lui/elle pour le voir, le vivre, le ressentir à nouveau.
Ce sentiment d’unité nous échappe dès que nous n’avons plus notre miroir car ne le ressentant plus nous en doutons.
Pourquoi?
Dès que la séparation arrive ( et elle arrivera pour ceux et celles qui résistent) l’abandon en nous surgit. Nous avons peur de ne pas la retrouver et que l’amour nous échappe, ne soit pas pour nous. vient alors à nous des croyances propres à chacun: “si je ne vis pas l’amour c’est que je ne le mérite pas, je ne suis pas assez bien..etc…Trop ceci, trop cela, pas assez ceci ou cela…”
Chaque rencontre d’âme jumelle est spécifique à notre chemin d’âme. Nos blessures frappent et font mal. Nous passons de l’amour à nos blessures, nous vivons de réelles montagnes russes. Les 2 opposées s’affrontent pensant forcement que l’un des deux est faux ou vrai alors que les 2 sont vraies.
Nous avons peur…nous doutons. Nous résistons, nous luttons.
C’est avant tout un travail individuel et il est important de se réapproprier son histoire et ne jamais comparer son histoire avec quelqu’un d’autre.
Notre âme, notre histoire est unique comme nous.
L’âme jumelle nous guide vers NOUS.
En gros nous devons arriver à nous reconnaître, à nous sentir UN et à notre Place et à ne plus douter que nous sommes aimables sans lui/Elle.
La finalité étant de se libérer des autres et d’être capable d’y arriver seul(e), la séparation est donc légitime et arrive toujours au bon moment pour à arriver à effectuer ce travail seul(e).
Le sujet n’est pas sur nos capacités mais bel et bien sur la capacité d’y arriver SEUL(E).
D’où la solitude qui sera notre terrain de jeu pour simplement nous prouver par nous même que nous sommes capables d’y arriver seul(e).
Comment faire autrement pour ne plus en douter?
Au delà des autres rencontres il est important de comprendre que l’âme jumelle permet notre propre rencontre et marque ici nos propres retrouvailles avec nous-même. C’est notre flamme, notre lumière et notre amour que nous percevons. Ce n’est pas l’autre qui fait que nous sommes Un et à notre place, c’est un moyen utilisé par la création pour nous dire: “Regardes tu es déjà Unité, tu es déjà Amour, tu es à ta place, tu en doutes et ta mission est de ne plus en douter. Tu n’as besoin de personne pour cela et je vais t’aider. Après tu seras libre et en paix avec toi-même.”
Ainsi son rôle est de grossir les traits pour obtenir un effet loupe pour ne rien “louper”. Impossible de passer à coté de nous. Impossible d’être dans le déni ou aveugle tellement la lumière est forte. C’est pour cela aussi que tout est intensifié, multiplié.
Nous ne sommes pas la moitié de quelqu’un et nous ne devons pas avoir besoin de ce quelqu’un pour nous sentir entier(e). Voilà la leçon.
N’oublions pas que nous parlons d’initiation spirituelle et que l’âme est en travail. Elle cherche la foi absolue.
Ne détournons pas le regard de la véritable finalité. Beaucoup attendent après leur âme jumelle, leur évolution et leur guérison pour retrouver l’unité et leur couple divin. Beaucoup pensent que l’autre est la solution, qu’eux-même parce que plus conscients sont plus guéris ou plus prêts et que l’autre l’est pas ou moins…Faux. Nous ne le sommes pas plus. C’est une illusion de le croire. C’est toujours plus facile de regarder l’autre que de se regarder soi-même.
Entrons en résonance avec nous même et écoutons la guidance.
Au stade de l’éveil spirituel, l’âme que nous incarnons est systématiquement dans un état d’abandon. L’abandon n’étant pas une blessure mais un état. Seule et abandonnée, elle doute de l’amour, ne trouve pas ou plus de sens à l’amour. Usée, éreintée, fatiguée, saturée, elle a tout fait mais rien n’y change, elle est impuissante, ne se sent pas plus aimée, reconnue et le “mal” existe encore. Elle trouve les gens ignorants, ce monde injuste, ne comprend pas ce qu’elle fait ici. Elle n’a plus envie et quand le coeur n’y est plus, rien n’y fait. Elle a envie de rentrer à la maison, de retrouver son “grand amour” et que tout soit facile. Elle ne veut plus d’épreuves. Elle ne supporte plus la dualité ni la solitude. Elle en a marre et aspire à une vie tranquille et paisible où règne l’amour inconditionnel. Le foyer représente ce lieu où nous sommes libres d’être nous, où nous sommes en sécurité car accepté pour ce que nous sommes naturellement, sans confusions, sans malentendus, sans blessures…sans ombre au tableau.
Le seul hic est qu’elle ne s’aime pas inconditionnellement donc forcement elle ne peut atteindre et vivre son aspiration puisqu’elle même n’est pas prête.
Quand nous retrouvons l’âme jumelle, c’est comme le souffle divin qui souffle sur la braise de notre flamme qui est en train de s’éteindre, de mourir ( symbole ici de l’abandon). Tout s’éclaire en nous, nous nous sentons nous-même et rien ne nous fait plus de bien que cela. C’est comme retrouver justement ce foyer, cet état de paix intérieur et de sécurité. C’est cet état là que nous recherchons et qui nous manque et l’âme jumelle permet d’en prendre conscience et nous donne envie de le retrouver.
D’où la confusion entre retrouver un état intérieur ( finalité) qui nous manque et penser que seule notre âme jumelle peut nous apporter. Elle est là pour que tu en prennes conscience. Sa mission s’arrête là.
Cet état intérieur de paix, de sécurité, de bien-être est à toi et t’appartient. Contrairement à ce que l’on croit ce n’est pas l’âme jumelle qui produit cela en nous, c’est déjà là mais nous l’avons oublié, abandonné.
Nous avions oublié cette saveur qui revient et qui ne nous lâche plus.
Nous ressentons un regain de vie, de force vitale, une emprunte en nous de ce qui nous manque tant et qui anime à nouveau notre coeur. “L’amour existe. Le foyer existe. Ce en quoi je crois et dont j’ai perdu espoir existe. Je ne suis pas fou/folle. Je n’ai pas rêvé.”
L’âme jumelle est donc un accélérateur, un moyen d’amour inconditionnel offert par la vie parmis tant d’autres pour nous faire prendre pleinement conscience de notre état intérieur, de tout ce qui nous appartient, de ce qui nous manque et de ce que nous voulons tant retrouver.
Je dis souvent qu’elle est un peu notre “carotte” qui nous permet d’avancer, qui nous remet dans les rails, qui ranime la flamme.
Nous ne sommes pas venus expérimenter la gémellité mais la complémentarité.
L’âme jumelle nous permet de faire notre autoportrait. Pourquoi ne pas se contenter de ce qu’elle nous offre et pourquoi essayer de la tordre et d’attendre d’elle autre chose?
Tous ceux et celles qui vivent la guérison sont concernés par le foyer et le couple divin. C’est notre quête à tous et c’est aussi pour cela qu’il y a une forte résonance en nous car cela nous concerne.
Cela fait parti de notre thème, de notre plan divin.
N’oublions pas quand même que nous sommes venus apprendre à nous reconnaître “seul(e), à nous aimer seul(e), à trouver notre place seul(e), à ne pas ou plus douter de nos capacités seul(e). C’est seulement en arrivant à s’aimer seul(e) que nous pouvons partager avec quelqu’un cette même connaissance. 2 êtres entiers et libres, 2 êtres différents et complémentaires.
Comme me l’a si bien enseigné mon compagnon avec qui je travaille le couple complémentaire/divin: “Nous sommes une orange et une banane et non 2 moitiés de citron qui n’ont cesse de devoir toujours avoir besoin de l’autre pour se sentir enfin Un.”
L’âme jumelle qui est au service de notre guérison et donc de notre Unité et notre futur couple. Elle nous prépare pour être prêt à vivre le couple divin. Cela ne veut pas dire que c’est avec notre âme jumelle que nous devons vivre le couple divin.
Quand nous avons la foi nous ne nous posons plus toutes ces questions. Nous savons que tout est juste et que la vie nous fera vivre exactement ce que nous devons vivre au bon moment pour nous. Nous avons foi et peu importe le reste.
Nous nous sentons libres et nous nous laissons porter par le flux de la vie qui nous mène où nous devons aller. On aborde la vie et nos rencontres autrement. On vit, on accueille et on expérimente notre alchimie naturelle en pleine conscience seule et ensuite à deux. Etape par étape. Progressivement.
“Maîtrise l’amour, pratique avec toi, prépare toi à recevoir, connais toi, fais toi la main, trouve ton propre équilibre jusqu’à que ce soit naturel et de plus en plus facile pour toi à ton échelle et après quand la vie estimera que tu es prêt elle te proposera de le pratiquer à 2.
A ce moment là tu comprendras à quoi t’a servi ton âme jumelle, son utilité.
N’idéalise pas le couple divin. Il est merveilleux de le vivre mais entends aussi que ce sera nouveau pour toi donc il y aura d’autres efforts à fournir à ce moment là. On te prépare à cela. Tout est fait pour que tu puisses rentrer à la maison, retrouver ton foyer, ton/ta partenaire de vie, d’âme, ton couple. Fais nous confiance.
Reconnais ton entier, reconnais ta lumière, reconnais que tu es amour inconditionnel, réconcilies toi avec tes rêves, tes aspirations, le couple, guéris les blessures qui te séparent encore de toi, assumes qui tu es, libères toi de ce besoin de l’autre pour exister, être important, être utile, avoir un droit à l’existence, le doute te renforce et ne te divise pas. Sens le vent qui souffle sur toi pour te renforcer et non te plier. Sens la vie qui t’offre ici un moyen pour ne plus douter que tu es aimable. Tu n’as besoin de personne, tu peux tout faire et réaliser seul(e) car ta plus grande victoire est ta propre liberté. Ta plus grande protection est la connaissance de toi et de ne jamais en douter même quand personne ne te croira.”
Tous droits réservés©Adeline Ferlin-Novembre  2019
L’âme jumelle n’est pas notre moitié
Fermer le menu

error: Content is protected !!
id Lorem suscipit id odio tristique ut facilisis diam amet,