Le seul véritable risque de la vérité est d’obtenir la vérité

0
20
Il n’y a pas de bien et de mal dans la vérité, elle ne fait que réveler ce qui est là aujourd’hui, pas hier, pas demain et nous permet d’être en connaissance de cause de notre présent. Elle respecte ainsi notre libre arbitre en étant toujours claire avec ce qui nous permet de nous situer et de nous positionner. Elle permet le choix. Elle n’est pas au service de la projection et de ce que nous aimerions.
Pour rappel, se projeter crée une attente et par conséquent souvent une déception. Se projeter peut aller à l’encontre de la vérité du moment présent et peut fausser notre guidance du moment.
N’oublions pas que la lumière nous guide pour nous aider à effectuer le pas du moment ce qui ne remet pas en question notre intention finale.
Je ferai un article prochainement sur la difference entre projection et intention.
Exprimer ses intentions et assumer ses rêves sans les projeter n’est pas si aisé. Ceux qui apprennent à le pratiquer le savent. C’est aussi ce que l’on appelle vivre l’instant présent et avoir la foi absolue.
Quand nous sommes dans l’accueil de l’instant présent, quand nous restons fidèles à nos intentions sans nous projeter, il n’y a jamais de perte mais que du gagnant. La vérité est au service de l’instant présent.
 
La vérité amène la vérité et elle ne prend pas forcement la forme que nous croyons dans la matière. Souvent dénaturée par la spiritualité, elle est associée à la lumière qui est associée à l’amour qui lui-même est associé à la douceur, la bienveillance, la joie, l’extase, l’illumination, tout ce qui est connoté “positif” alors qu’en réalité elle se manifeste aussi dans le “négatif”. La lumière, qu’elle soit positive ou négative, quelqu’en soit notre perception, interprétation est toujours notre guide. 
La vérité demande à être accueillie dans sa pureté ce qui veut dire sans la déformer ni la dénaturer. Brute. Elle peut ainsi prendre toutes sortes de formes, perceptions, ressentis, émotions, sensations possibles et imaginables qui seront alors la retranscription parfaite de notre réalité intérieure du moment et rien d’autre.  La médiation permet ce temps d’accueil. Être à l’écoute de sa caisse de résonance, réceptionner tout de nous, que ce soit positif ou négatif, permet d’activer notre boussole intérieure et d’avancer.
Quand on ne cherche pas ou plus à savoir, on sait que tout est amour et que tout est juste pour nous mener et nous guider sur notre chemin que nous découvrons en pleine conscience simplement en le vivant. Nous ne pouvons rien anticiper. La vérité est notre guide de chaque instant. Elle est donc la réalité, rien d’autre. Elle est pas dans le ciel, quelque part cachée et parfois rendue inacessible par certains. Elle est là sur terre devant nos yeux pour chacun de nous sans exception aucune. Inconditionnelle.
Cette réalité peut être autant apaisante que douloureuse, autant violente et bousculente que douce et enrobante, désagréable qu’agréable, être une épreuve, une victoire, un jour de malheur qu’un jour de bonheur, autant triste que joyeux. Nos rencontres sont toujours bonnes, il n’y a pas de mauvaises rencontres et de bonnes rencontres. Elles sont toutes bonnes car elles sont toutes justes et ont du sens sur notre chemin. Rencontrer un pervers narcissique, un égoïste, un menteur est aussi juste pour nous que de rencontrer un généreux, un gentil, un respectueux…ils sont tous de la vérité pour nous guider à ce moment là précis sur notre chemin et ont tous du sens.
Les moments, les cycles, même les plus douloureux, chargés d’épreuves, les enchainements et les répétitions d’épreuves ont du sens et sont loin d’être contre nous.
Tout, même ce qui semble mauvais, est amour, lumière et vérité. Notre réalité de chaque instant est à notre service. La difficulté réside dans sa lecture, son interprétation, son décryptage pour arriver à donner du sens à son existence, comprendre sa vie, son histoire.
Chaque Être étant unique, son chemin l’est tout autant et donc par logique sa réalité aussi.
Chacun à son échelle est guidé de façon unique.
Le trouble est toujours levé tôt ou tard. 
Que nous la prions ou pas la lumière est là. Elle est loin d’être réservée à ceux qui prient. Elles est pour tous même ceux qui la rejettent car elle est notre seul guide.
Chercher la lumière c’est apprendre à accueillir la réalité dans le quotidien, les banalités et donc dans notre ordinaire. Chercher la vérité et la lumière dans l’extraordinaire est un leurre qui nous en éloigne bien souvent. La lumière est là sous nos yeux en permanence.
Mais qu’avons nous fait à la lumière? Pourqui la dénaturer, elle si brute, si réelle et si présente à chaque instant.
 
Quand nous sommes attachés à certaines personnes, l’affect et l’amour pour eux n’est aucunement un passe droit à cacher la vérité qui est notre réalité. Bien au contraire. Elle est le flambeau de l’amour. Pourtant c’est parfois là où c’est le plus difficile pour dire la vérité car les enjeux ne sont pas les mêmes. C’est directement lié à notre dépendance affective et nos peurs d’abandon et de rejet. 
C’est le paradoxe car ça devrait être tout l’inverse. 
Plus nous tenons à une personne moins nous voulons la perdre car nous avons besoin d’elle et de son amour pour ne pas être abandonné, seul, rejeté, etc. Nous parlons souvent d’amour mais en regardant de plus près nous détectons des besoins existentiels et donc des dépendances.
Plus nous lui disons la vérité plus nous prenons un risque de perdre notre source de sécurité qui sans nous en rendre compte nourrit notre insécurité.
Quand nous arrivons à nous libérer de ce besoin de l’autre nous revoyons notre copie concernanat notre rapport, notre lien à l’autre.  Nous n’allons plus vers l’autre par besoin mais uniquement par envie et dire la vérité ne nous pose plus aucun soucis puisque nous ne prenons plus de risque.
Aucun malentendu avec la vérité.
Affect ou pas affect, nous devons accepter l’impact de la vérité sur les autres comme la leur sur nous. Le dicernement et l’autonomie affective nous permettront d’oser incarner la vérité car la seule leçon ici à retenir c’est de comprendre que la seule véritable conséquence de la vérité est justement d’obtenir la vérité. Elle nous ramène à la réalité, à l’instant présent et nous sort de nos projections, illusions. Elle est de notre côté et l’a toujours été.
Elle ne nous a jamais abandonnée bien au contraire, elle n’a été que soutien et le restera infiniment.
La vérité ne nous ralentie pas, elle nous fait avancer et gagner du temps pour atteindre nos aspirations et non l’inverse.
Jamais perdant, toujours gagnant. Jamais dans l’illusion toujours dans la réalité.
Le seul véritable risque de la vérité est de nous offrir la vérité. A nous de savoir l’assumer et voir en elle nous atout majeur pour atteindre nos aspirations une à une.
Merci Madame Vérité.
Adeline Ferlin
Tout droit réservé©Adeline Ferlin- Mai 2020
Le seul véritable risque de la vérité est d’obtenir la vérité