Les blessures existentielles provoquent systématiquement la blessure de l’abandon

Il y a des vies pour expérimenter, vivre les blessures et des vies pour les réveiller afin de les guérir, les transformer en amour. C’est ainsi que nous devenons de plus en plus lumineux.

L’abandon est la dernière blessure à guérir, la dernière montagne à gravir. Elle est la plus difficile car la plus élevée. Elle permet un dépassement qui nous semble fou et impossible au départ car nous nous en croyons incapable d’y arriver seul(e). Elle nous apprend à nous réconcilier avec la dualité, le côté obscur. Elle nous apprend à tout accepter de la création. TOUT.
La Dualité est de l’Unité ( Lumière) « déguisée » pour nous permettre de retrouver notre propre Unité et donc notre place, notre mission.

Les hypersensibles ( terme humain) sont l’équivalent des vielles âmes ( terme divin) ou encore ce que l’on nomme aussi des Guerriers et Êtres de Lumière. Cela existe depuis la nuit des temps et ne cessera d’exister car nous sommes tous concernés. Un jour ou l’autre nous atteignons tous cette étape dans notre grand voyage, notre enseignement terrestre.
Nous vieillissons tous. Nous nous élevons tous et nous avons tous été une jeune âme avant de vieillir. Nous sommes passés par toutes les étapes. L’âme a un âge qu’il est possible d’évaluer en fonction de son niveau de conscience, d’avancée.
Les vieilles âmes sont celles qui arrivent à la fin de leur voyage. Elles sont fatiguées et aimeraient déjà être arrivées. Elles en ont marre. Et c’est normal. Pourtant il leur reste une épreuve, un enseignement capital pour clôturer le voyage, celui de devenir son propre maître, celui de la paix et de la pleine conscience. Celui de l’amour inconditionnel sur tous les plans. Celui de la réunification. 
Elles ont exploré toutes les facettes de la création de la plus sombre à la plus lumineuse. Elles ont expérimenté toutes les blessures dites existentielles. Je dis bien toutes. Elles les portent toutes en elles, que ce soit la trahison, le rejet, l’humiliation,l’ injustice. Toutes ces blessures nous font perdre le foi et que cela qui provoque la blessure de l’abandon.
Selon moi et de ce que je constate au quotidien dans mes soins, chaque être qui a été blessé ressent systématiquement l’abandon. Il y a toujours une double peine. L’abandon et son origine qui est systématiquement une autre blessure existentielle. Que je sois trahi, humilié, victime d’une injustice, rejeté, je me sens au final abandonné. Je perds la foi car je n’ai pas été soutenu, protégé..ou je pense ne pas mériter le soutien parce que j’ai failli dans ma mission + les conséquences de l’autre ou des autres blessures.

Quand nous nous sentons abandonné, nous nous abandonnons nous-même, nous cessons de nous soutenir et de croire en l’amour, en notre nature véritable, en notre mission…Nous délaissons notre cœur, celui qui sait. Nous cessons de l’écouter, de le considérer. La confiance est plus ou moins rompue. Du coup, nous remettons sans cesse en question notre intuition. Nous doutons. La blessure vécue + le cumul des blessures nous amène toutes et tous un jour ou l’autre à la question de l’abandon. 

En perdant la foi en nous et en l’humanité, nous perdons la foi en l’amour, à nos aspirations profondes, en nos combats…nous abandonnons le guerrier en nous trop blessé de ne pas avoir réussi à vaincre « le mal ». Alors nos lumières s’affaiblissent et parfois s’éteignent. C’est aussi pour cela que nous nous sentons profondément tristes. Nous nous manquons terriblement. Nous aimerions y arriver, nous retrouver mais nous nous en sentons incapables.

Nous pensons que ce n’est pas vrai. Oui nous pensons « que l’amour n’est pas plus fort que tout sinon je n’aurais jamais vécu cela »…Nous pensons que c’est impossible, utopique et irréaliste et que nous nous sommes trompés. La preuve: regardes la réalité, regardes le monde et regardes qui gagne…tu vois bien que c’est faux tout ça…que ça fait trop mal.Je ne veux jamais revivre cela.

C’est à ce stade que la guérison dite spirituelle intervient. Ce n’est pas un hasard et la création est bien plus subtile qu’on ne le croit. Pour dépasser cette blessure de l’abandon et pour retrouver tout ce que nous pensions avoir perdu, la nature reprend le dessus et nous montre comment faire.

L’amour inconditionnel ne se possède pas. Nous le sommes par nature et contrairement à nos croyances personne ne peut nous en déposséder. On peut nous trahir, nous humilier, nous emprisonner, nous tuer, nous voler…rien ni personne ne peut nous empêcher d’être l’amour.
La blessure de l’abandon nous apprend cela. Elle est notre ultime épreuve dans le processus d’évolution de l’âme. 
La guérison spirituelle c’est la réconciliation, la fusion, la réunion, les retrouvailles, la Paix. C’est l’art de transformer ce qui est le plus douloureux en amour et de l’incarner, de le manifester, de l’exprimer, de le donner et de transmettre cet enseignement. Car l’amour est une source inépuisable en chacun de nous et autours de nous. L’amour est bel et bien plus fort que tout. Le guerrier de lumière le sait et tout l’univers conspirera à le lui rappeler pour qu’il continue son chemin, son combat..jusqu’au bout. Il y arrive en se pardonnant d’avoir un jour abandonné.

©Adeline Ferlin- 2018