Se pardonner et remercier

0

 

Nous nous pardonnons seulement à nous-mêmes. Nous ne pouvons pardonner à autrui ce qui nous appartient. Il n’en est pas responsable. Nous oui car nous ne sommes responsable que de nous-mêmes. Ils ont aussi une âme et conscience comme nous et ils devront aussi apprendre à se pardonner un jour. La vie s’en charge très bien. Nous sommes la finalité et tout ce qui est extérieur à nous sont des moyens parfaits au service de notre intérieur, unité.

Nous pouvons les remercier pour leur aide, soutien quelque soit leur forme, apparence et fonction dans notre quotidien que ce soit ponctuel ou régulier.
Pour comprendre les moyens du moment il nous faut conscientiser le pas du moment, c’est à dire le pas que nous sommes en train de faire précisément à ce moment là sur notre chemin.
Famille, amis, collègues, conjoints, environnement, travail, épreuves, situations, masse collective, ignorance et bêtise des autres, actualités dans le monde …. tout absolument tout ce qui constituent notre vie dans notre ordinaire sont des moyens d’amour semés sur notre route pour nous guider vers notre destinée.
Cela répond à notre plan divin.

De notre pire ennemi à notre meilleur allié, tout ce qui est extérieur à nous est de l’amour sur notre chemin de vie pour nous élever.
Tout est juste.
Nous n’avons rien à pardonner à autrui seulement à être dans la gratitude quand nous prenons conscience et acceptons son rôle sur notre chemin.
Du plus difficile au plus facile, tous les moyens sont bons et la création nous donne exactement ce dont nous avons besoin ici et maintenant pour nous permettre de réaliser ce que nous sommes venu(e) faire, accomplir.

Le pardon signe la victoire de la très belle et grande leçon d’humilité car en reconnaissant la vérité, toute la vérité, nous reconnaissons que nous ne savions pas, que nous pensions simplement bien faire, que nous étions dans l’ignorance, dans la souffrance, dans l’ombre. Se pardonner l’ombre en nous est essentiel sinon comment accéder à notre unité?
Se pardonner d’avoir autoriser l’autre à nous faire du mal c’est surtout se pardonner de se faire du mal.
Se pardonner de s’être trahi(e), abandonné(e), humilié(e), d’avoir été injuste avec nous même, rejeté(e), exclu(e), puni(e)….tout seul(e) comme un(e) grand(e).
Se pardonner le mal que nous avons aussi fait aux autres parce que nous souffrons aussi. Se pardonner d’avoir attendu de l’autre, les reproches, la colère, l’agacement, l’intolérance, la violence en nous…se pardonner d’avoir abandonner ses rêves, ses aspirations, l’amour…
Se pardonner d’avoir douté, d’avoir remis en question toute notre connaissance.

Se pardonner est un acte d’amour qui telle une baguette magique nous permet de travailler l’engagement avec nous même et de grandir. La pardon nous permet de transformer l’ombre en lumière. La pardon est la preuve que nous acceptons notre part d’ignorance, notre ombre et donc qu’il n’y a pas d’erreurs.

Tant que nous ne sommes pas dans notre propre pardon nous sommes en colère après nous, nous nous jugeons et nous chargeons de culpabilité…nous cherchons un coupable alors qu’il n’y en a pas. Nous n’assumons pas encore nos responsabilités, nos choix passés et notre chemin de vie, aussi difficile soit-il. Il est alors impossible de traverser l’ombre, la tempête pour arriver à la transformer et surtout en extraire la lumière, la conscience.

Tu n’as rien fait de mal, tu ne fais qu’apprendre.

Le pardon n’est pas destiné à autrui mais bel et bien à nous-même.
La gratitude est alors possible envers autrui car elle est la capacité à reconaîitre son rôle qui est le moyen mis à notre disposition sur notre chemin (parfait pour nous je le rappelle) pour nous aider à grandir.

Adeline Ferlin
Tous droits réservés©Adeline Ferlin-2019

Se pardonner et remercier
Fermer le menu

error: Content is protected !!