La mécanique de l'âme

La mécanique de l'âme

C’est gratifiant d’être grand, lumineux, éveillé, rapide, conscient mais comment en arrivons-nous-là ? C’est précisément ce qui m’intéresse. Pas le résultat mais comment nous fonctionnons, comment nous grandissons, quelle est notre mécanique de croissance naturelle à l’ origine de toute évolution? C’est en acceptant notre processus de croissance et en le pratiquant en pleine conscience dans la vie de tous les jours que l’on arrive selon moi à légitimer notre connaissance et à devenir tolérant à la différence de conscience, autant la sienne que celle des autres.

C’est gratifiant d’être grand, lumineux, éveillé, rapide, conscient mais comment en arrivons-nous-là ? C’est précisément ce qui m’intéresse. Pas le résultat mais comment nous fonctionnons, comment nous grandissons, quelle est notre mécanique de croissance naturelle à l’ origine de toute évolution? C’est en acceptant notre processus de croissance et en le pratiquant en pleine conscience dans la vie de tous les jours que l’on arrive selon moi à légitimer notre connaissance et à devenir tolérant à la différence de conscience, autant la sienne que celle des autres.

Point de vue

Point de vue

Logo element 1 copie 2

La définition que nous avons de l’âme et de la Source  est la pierre angulaire de toute théorie spirituelle actuelle. Aborder l’âme ainsi que la Source autrement change tout par conséquent. Cela suggère de revoir sa copie intégralement sur l’âme qui est généralement perçue comme la connaissance, la Source, la lumière, l’amour et la sachante. C’est une question de point de vue. 

Cette vision est une piste de réflexion visant à s’interroger sur les théories spirituelles actuelles qui selon moi demandent elles-mêmes à évoluer, comme toutes les disciplines. 

L' âme et l' 'incarnation

L' âme et l' 'incarnation

Dans cette approche, l’âme, à l’origine de sa création et donc au démarrage de son cycle d’incarnation, est une jeune âme et elle ne sait pas ( encore). Elle est démunie d’expériences, et donc peu de connaissance à son actif. Elle est le reflet de sa propre ignorance qui, au fil de ses incarnations, se transforme en connaissance. Elle s’enrichit d’expériences qui deviennent sa richesse, son système de valeurs, sa conscience, son empathie, sa sensibilité, sa lumière, sa clairvoyance, etc. Plus elle a de vécu, plus elle sait, plus elle est fatiguée, vieille, usée et plus elle se sent différente des autres.  

Elle  apprend, se trompe, recommence, se transforme, se développe, grandit dans le sens s’élève. L’apprentissage se fait toujours dans la répétition, l’assiduité et la durée. Elle prend forme humaine en s’incarnant dans la matière et devient visible. Rien n’est plus accessible qu’une âme et la Source puisque le principe de la matière est justement de rendre visible ce qui est invisible quand nous sommes désincarnés. Notre quête de l’invisible est selon moi une forme d’ignorance qui disparaît quand nous comprenons que la Source, la Création, vient à nous grâce au visible. Peut-être nous trompons-nous de quête en nous focalisant sur l’invisible alors que toutes les réponses sont accessibles dans le visible et la matière. C’est une vision inversée que je propose ici. 

Logo element 1 copie 2

Qu'est-ce qu'une âme ?

Qu'est-ce qu'une âme ?

Je conçois l’âme comme l’Être dans sa globalité, comme mon « je » ou mon « ego »toujours dans son grand ensemble. L’âme devient l’humain dans la matière. L’âme a un esprit, un mental, un coeur, une vibration, un corps, des bras et des jambes, des émotions, des états d’âme, des sentiments, des peurs, des croyances, des blocages, de l’ignorance, de la connaissance, des dépendances, de l’autonomie, des imperfections, des points forts, des capacités et des incapacités, des blessures, des goûts, des valeurs, un regard sur le monde, des joies et des chagrins, des principes, de l’orgueil, de l’humilité, des humeurs, une personnalité et des traits de caractère bien à elle, des doutes et des certitudes, un ADN unique. L’âme est le reflet exact de tout ce que nous incarnons dans la matière, de chaque mouvement à chaque pensée, ici et maintenant. Tous ces bouts de nous qui assemblés forment un entier. 

Aborder la vie en conscience de la mécanique de croissance basée sur le principe de complémentarité, dans une approche globale en intégrant plusieurs cycles et échelles spatio-temporelles, est une initiation en soi. La pleine conscience est un enseignement à part entière.

Aborder la vie en conscience de la mécanique de croissance basée sur le principe de complémentarité, dans une approche globale en intégrant plusieurs cycles et échelles spatio-temporelles, est une initiation en soi. La pleine conscience est un enseignement à part entière.

Qu'est-ce que la Source?

Qu'est-ce que la Source?

Quant à la Source, elle prend forme en la Terre. Elle est le flux de vie incarné où elle y délivre et transmet son enseignement. Chaque âme est son enfant et chacun y a sa place. Inconditionnellement. Ce haut lieu d’études spirituelles est élevé contrairement à ce que l’on pourrait croire.  L’incarnation ne diminue pas la vibration énergétique. La dimension terrestre n’est pas basse du tout. Bien au contraire. Ce qui peut nous faire croire cela c’est la vibration des âmes encore jeunes qui sont en apprentissage. Nous sommes tous étudiants et en fonction de notre niveau d’étude pas dans la même classe ni avec le même programme.

Logo element 1 copie 2

Qu'est-ce que l'école de la Vie ?

Qu'est-ce que l'école de la Vie ?

L’école de la vie est un centre de formation agréé et certifié dédié à l’évolution de chaque âme/être/enfant. Ici l’enfant intérieur représente l’âme qui est en progression, la part d’elle qui demande à pousser, progresser, se perfectionner. Quant à la Création, elle transmet sa connaissance en tant que parent éducatif et enseignante qui élève son enfant pour l’amener à sa peine autonomie. Plus l’âme grandit, plus elle peut aider et assister la création, à l’échelle de sa propre expérience, à élever ses autres enfants, comme des frères et sœurs, encore trop petits pour se débrouiller seuls. Non pas en les assistant mais en les accompagnant dans cette prise d’autonomie, sans se soustraire à la vie pour autant. L’âme fait ses classes, de vie en vie, comme un enfant qui, à l’échelle terrestre, va de classe en classe, de la maternelle jusqu’à trouver un travail.

Logo element 1 copie 2