Être juste

Tout ce parcours, toutes ces étapes pour arriver à être juste. N’est ce pas de l’injustice dont nous souffrons le plus? N’est-ce pas le plus difficile à dépasser justement? Être juste est la finalité tant recherchée. Je l’apparente à trouver l’équilibre en nous pour après le trouver avec l’extérieur. N’oublions pas que la vérité la plus difficile à accepter, à intégrer et à digérer lors de l’éveil spirituel est que tout est juste. La leçon de la perfection divine est nouvelle pour l’âme et va lui demander beaucoup d’efforts. Accepter et pratiquer que le chemin est parfait pour soi revient à pratiquer le lâcher prise.

photo page être juste

L’âme en fin de cycle initiatique a vécu l’échec et a abandonné, perdu espoir, confiance en l’amour, l’homme, la création. Elle ne trouve pas ou plus sa place, se sent en insécurité et veut juste rentrer à la maison. Elle ne sait pas comment survivre dans ce monde opposé au sien. C’est très difficile pour elle d’être incarnée.

Elle est vieille, usée et ne veut plus faire d’effort. Elle doute de ses capacités et ne se sent pas légitime. Elle est triste et n’aspire qu’à une chose être en paix. Elle se sent bloquée.

Elle comprend alors qu’elle est revenue pour boucler la boucle et trouver les réponses à ses questions existentielles. Elle réalise que tout est normal, qu’elle ne se trompe pas et que tout est juste pour elle. Elle conscientise la finalité de toute son initiation commencée depuis sa première incarnation et va enfin reprendre sa place. Elle se pardonne son propre abandon et accepte de terminer ses études car, comme tout élève, elle va reconnaître sa connaissance innée et naturelle pour la pratiquer à travers un métier (mission). Tout prend sens.

La pratique de notre connaissance se fait grâce à notre allié précieux, le temps. A nous de nous réconcilier avec. Nous nous exerçons en premier sur nous-mêmes, pas avec les autres. C’est dans la répétition de nos exercices et à force d’entraînement que doucement et progressivement un état de paix intérieure s’installe. Nous maîtrisons peu à peu l’amour inconditionnel. En le pratiquant avec nous mêmes, naturellement nous effectuons de mises à jour sur ce que cela signifie réellement et le pratiquons aussi avec les autres. Nous effectuons beaucoup de  réajustements car trouver l’équilibre est très subtil. Il faut un peu de tout pour faire un monde et ainsi trouver l’harmonie.

L’alchimiste en nous va faire et refaire, défaire et refaire jusqu’à trouver la bonne formule à force de persévérance. Il va utiliser tous les ingrédients, toutes ses capacités acquises au fil de se vies pour trouver la bonne, celle qui est à notre goût puis l’affiner toujours un peu plus.

Puis l’équilibre va se manifester sur tous les plans, du plus subtil au plus dense et absolument sur tout ce qui nous concerne, que ce soit dans le fond ou dans la forme. Tout y passe.

Être juste c’est trouver l’équilibre en incarnant la perfection divine, la foi absolue, l’amour inconditionnel, la vérité, la lumière, la connaissance, le lâcher prise.

Il faut le vivre pour le savoir.

Être juste avec soi c’est être juste avec l’autre même si celui-ci ne le perçoit pas ainsi. Plus tu es vrai plus la vérité se présente à toi et moins il y a d’ambiguïté. 

Tout ce qui est vrai pour nous l’est aussi pour l’autre. Tout est parfait. Nous ne sommes pas responsable de l’autre, de son malheur ni de son bonheur. La vie se charge de son éducation comme elle s’est chargé de la nôtre. Nous sommes égaux en terme d’enseignement. Nous sommes à des stades différents en fonction de notre ancienneté.

Oser être soi et assumer pleinement sa nature véritable, sa différence est possible en se libérant du regard des autres.  Seuls le détachement émotionnel, le discernement et la maîtrise de l’amour le permettent.

Écouter son intuition, ne plus en douter, accueillir et recevoir de la création , de nous-mêmes et des autres ce qui est le plus juste pour nous devient magique. Voir nos leçons dans nos épreuves est alors l’opportunité pour nous de voir la lumière dans l’ombre et d’acquérir de l’autonomie pour ne jamais cesser de grandir et d’évoluer.

Le mouvement en nous opère, le flux de la vie nous porte et nous guide. Ce qui était ordinaire devient extraordinaire. Rien n’est figé, tout devient impermanent et c’est ainsi que nous nous sentons vivant, vibrant dans notre quotidien.

L’amour de soi nous apporte la sécurité du cœur et plus rien ne peut nous empêcher d’être. Nous n’avons rien à faire, juste à être. Telle est la leçon. Aucun passage en force, tout se fait naturellement car nous savons maintenant que c’est cela la vie. Elle nous enseigne et nous transmet sa connaissance à chaque instant.

Elle sait ce que nous ignorons.

Nous devenons créateur, maître et gardien de notre royaume. Nous devenons autonomes sur tous les plans. Nous sommes libres.

© Tous droits réservés | Adeline Ferlin | 2018

Fermer le menu

error: Content is protected !!
mattis ut commodo venenatis, Aliquam risus